Review du set Lego Ninjago 71718 Le dragon de Wu

La set Lego Ninjago 71718 Le dragon de Wu

Pour accompagner l’arrivée des sets et minifigs Lego Ninjago sur le site, voici la review d’un petit set de la gamme sorti en juin 2020 : le dragon de Wu 71718.

La gamme Ninjago a été créé par Lego comme une licence interne en 2011 et faite ses 10 ans en 2021. Elle s’appuie pour sa commercialisation sur une série animée mettant en scène un groupe de ninjas dans un univers combinant arts martiaux, fantastique et technologie, inspiré par la culture japonaise. Bien qu’elle semble conçue spécifiquement pour un public d’enfants, la gamme Lego Ninjago a su gagner les faveurs des AFOLs et des collectionneurs adultes grâce à ses sets variés, bien finis et souvent inspirés, certains étant devenus incoutournables pour tout fan de Lego.

Pour la première review de cette gamme sur le site, on s’intéresse au set 71718 Le dragon de Wu. C’est un set issu de la saison 13, de la série animée Ninjago, Le Maître de la Montagne, et c’est le moins cher de cette vague. Comme son nom l’indique, il permet d’assembler un dragon, comme un grand nombre de boites de la gamme Ninjago. J’ai choisi ce set pour cette raison, n’étant pas spécialement fan des véhicules et robots de la gamme.

La boite du set 71718

Comme pour chaque vague de sets Ninjago consacrés à une saison de la série animée, les boites qui la composent ont un design spécifique, et celle du set le Dragon de Wu n’échappe pas à la règle avec un beau visuel mettant en scène le contenu de la boite sur un fond volcanique qui rappelle les décors visibles dans la saison 13 de la série : les tunnels du donjon de Shintaro. L’arrière présente une vue plus sobre du set, tandis que la tranche détaille les deux figurines présentes dans la boite : Hero Wu et Gleck. On peut dire que le packaging des sets de cette gamme est particulièrement réussi et met en valeur le produit.

Construction et inventaire du set Lego Ninjago 71718

Les 321 pièces qui composent le set sont réparties dans trois sachets numérotés accompagnés du livret d’instructions et d’une feuille de vinyle dans laquelle les deux ailes du dragon sont prédécoupées. Pas de stickers dans ce set. Le premier sachet permet de construire le corps du dragon, tête et queue comprises, ainsi que la figurine de Wu. Le deuxième permet d’ajouter les pattes et de construire le socle qui accueille la lame d’ivoire de la délivrance. Le dernier sachet permet d’assembler les ailes du dragon et la figurine de Gleck. Le set ne contient pas de pièces exclusives en dehors des figurines.

La review du dragon de Wu

La quasi-totalité des pièces du set 71718 sert à assembler le dragon de Wu. Il s’agit d’un des deux dragons visibles dans la saison 13 de la série animée Ninjago, et contrairement à ce que le nom du set indique, il s’agit en fait du dragon de la princesse Vania, fille du roi Vangelis de Shintaro. Il est seulement chevauché par Wu lors de la bataille finale.

Lego n’est est pas à son premier dragon dans la gamme Ninjago, et ça se voit. Le dragon est visuellement très réussi. Le designer a fait bon usage des pièces qui composent le set pour proposer un dragon crédible malgré sa petite taille. Il reprend les principes de construction déjà vus sur les autres dragons Ninjago : un corps qui utilise différentes pièces en pente pour représenter les courbes de l’abdomen et un cou et une queue composés de segments reliés ensemble par des rotules (ball joint) qui permettent de leur donner une bonne mobilité et de pouvoir exposer le dragon dans la position souhaitée. Chacun de ces éléments est construit selon le même code couleur : les flancs du dragon sont blancs, les écailles du dessus sont couleur or surmontées de cheese slopes 1x1 blanches pour lui donner un aspect plus agressif, et l a partie ventrale est noire. Seuls les quatre derniers segments de la queue n’ont pas de blanc car ils sont composés des pièces d’attache des rotules que Lego fournit uniquement en gris. C’est dommage car cela brise la continuité du design du dragon, et on a l’impression que la queue a été remplacée par des pièces issues d’un autre set.

Alors que d’autres dragons de la gamme Ninjago disposent d’une tête faite d’une seule pièce moulée, celui-ci dispose d’une tête faite en briques qui ne fait appel à aucune pièce spécifique ni aucune tampographie. Le designer fait la démonstration de son savoir-faire en détournant les pièces et réussit à nous proposer une tête convaincante malgré la taille du dragon : elle est construite autour d’une pièce de caméra habillée par différentes pièces de SNOT et clips sur lesquels sont attachées des pièces en forme de cornes qui donnent une courbure organique à la tête. Les yeux bleu clair sont matérialisés par une jumper plate 2x1 décalée d’un demi-tenon. Les détails de la tête du dragon visible dans la série sont représentés comme la corne nasale et les cornes latérales dorées, ainsi que la machoire inférieure noire comme toute la partie ventrale du dragon. Une pièce de patin à roulette noire est même utilisée pour ajouter de détail et représenter les dents. Cette tête est pour moi très réussie au vu de sa taille, et c’est la partie du set la plus intéressante à monter.

Après avoir assemblé le corps du dragon, c’est au tour des pattes. Les pattes avant et arrières sont construites sur la base de deux tronçons articulés par des clips et terminées par une main à deux griffes elle aussi articulée par un clip. Des plaques à angle viennent recouvrir l’extérieur des pattes pour leur donner du volume. Elles sont reliées au corps par une articulation qui permet seulement de les bouger d’avant en arrière, mais pas de les écarter. Par ailleurs, l’articulation du coude des pattes avant est bloquée par une pièce de corps de droïde qui solidarise le bras et l’avant-bras, limitant encore les possibilités de mouvement. C’est dommage que les pattes ne proposent pas plus d’articulations permettant de mettre en scène le dragon dans des positions plus variées. Il faudra se contenter de le poser normalement sur ses quatre pattes.

Finalement, le dernier sachet permet d’assembler les ailes. Elles sont constituées d’une base de plaques en forme de A dont les bords sont orientés à 45° de laquelle partent des barres Technic qui constituent le squelette de l’aile. Finalement, on pose la pièce de vinyle qui compose la voilure de l’aile et se fixe via des pins Technic qui accueillent des tenons à barre. Les deux ailes en vinyle sont très bien réalisées avec leurs plumes en impressions jaune, or et blanc sur plastique transparent, et elles contribuent fortement à l’allure générale du dragon. C’est une bonne chose que Lego ait inclus ces ailes en vinyle qui donnent du volume à la construction, alors que d’autres dragons de la gamme Ninjago se contentent d’ailes rachitiques faites de pièces Lego. Le fait que ces ailes soient en plastique et non en tissus comme sur d’autres modèles les rendra également plus résistantes à l’usage, ce qui est une bonne chose étant donné que le set, de par son prix, se destine principalement à des enfants qui joueront avec. Les ailes sont reliées au corps du dragon à la fois par un clip et une articulation crantée, ce qui permet de les mettre en position basse ou haute, mais pas de les replier contre le corps du dragon.

Le dragon accueille également une selle sur son dos, comme sur la plupart des autres dragons Ninjago. Elle est ici minimaliste et faite de quelques pièces beiges et de deux clips permettant de fixer des accessoires. La figurine de Wu peut y être installée mais elle ne tient que par friction, aucun tenon ne vient la fixer, et peut donc facilement tomber de la selle lorsqu'on retourne le dragon. En revanche, il sera retenu par les chaines qui servent de rennes: elles relient le cou du dragon à une barre que la figurine peut tenir. La selle n'est fixée au corps du dragon que par deux tenons, et peut donc facilement être retirée.

En plus du dragon, le set contient un petit élément de décors qui sert de présentoir à la lame d’ivoire de la délivrance, une des deux épées que les ninjas doivent retrouver dans la série. Il n’y a rien à dire de particulier sur le présentoir qui reprend les couleurs des autres éléments de décors présents dans les sets de la saison 13 (chacun contenant une des deux épées). L’épée, en revanche, est une très belle pièce qui mérite qu’on s’y attarde. Elle est faite en bi-injection (dual-molding) de plastique blanc et noir : la lame et le pommeau sont blancs, et la poignée et les inscriptions de la lame sont noires. La poignée est particulièrement détaillée avec ses rainures mais surtout le pommeau en forme de crane qui témoigne de la capacité de Lego à mouler de très petits détails.

Les figurines du set Lego Ninjago 71718

Hero Wu (njo599)

La première figurine du set est Hero Wu, numéro njo599. Elle représente le Sensei Wu dans la tenue de combat qu’il porte lors de la fin de la saison. Son torse est blanc et recouvert d’une tampographie représentant une armure de protection qui semble faite de bambou, et ses jambes marron foncé sont tampographiées pour représenter les détails de son pantalon et de se ceinture de tissu rouge. Comme toujours, la partie blanche de la tampographie des jambes peine à ressortir sur le marron du plastique. Sa tête jaune est imprimée des deux côtés : son visage devant et sa tresse derrière. En plus de son habituel barbe et de son chapeau asiatique ici en dark tan, il est équipé d’épaulières à pointes, comme dans la série, et d’un bâton fait d’une poignée de sabre laser et de deux tiges marron. Cette minifig de Wu est exclusive à ce set.

Gleck (njo600)

La deuxième figurine du set est nommée Gleck. Il s’agit d’une des créatures semblables à des gobelins à la peau violette que les ninjas essayent de libérer du Sorcier au Crane qui les fait travailler dans une mine. La figurine est composée d’un torse et d’une tête couleur lavande qui reçoivent une belle tampographie dans le style médiéval fantastique, représentant un vêtement en haillons avec des détails comme une ceinture, une corde et une bourse. Les jambes sont en version courte non articulées, de couleur marron foncé. La tête présente un double visage, un avec une expression de surprise et l’autre agressif avec la bouche ouverte, les deux réussissent à capter les expressions des personnages vus à l’écran. Il est coiffé d’une très belle pièce de bonnet marron avec oreilles de gobelin lavande en bi-injection, identique à ce qu’on a pu voir dans d’autres gammes Lego. Il est équipé d’un carquois et d’une arbalète lance-tenon comme celle qui équipe habituellement Chewbacca dans la gamme Star Wars. Cette figurine n’est pas exclusive, on la trouve aussi dans le set 71719.

Les pièces supplémentaires

Malgré sa petite taille le set contient un certain nombre de pièces supplémentaires, dont quelques-unes assez intéressantes comme les épaulières de Wu, les cornes blanches et or ou la flamme vert transparent.

Mon avis sur le set Lego 71718 Le dragon de Wu

Je suis agréablement surpris par ce set. Malgré sa petite taille il propose un contenu de qualité avec deux belles figurines et un dragon crédible et bien détaillé, qui conviendra aux enfants en tant que jouet et qui aura fière allure sur une étagère d’AFOL. Le bilan est encore plus positif quand on prend en compte le prix : seulement 19,99€ pour 321 pièces, soit 0,06€ la pièce. C’est un très bon prix, même pour du Ninjago.

Les seuls reproches que je peux lui faire concernent le manque d’articulations des pattes et la couleur de la queue qui est un peu gâchée par le fait que Lego ne fournisse certaines pièces que dans une seule couleur. Malgré cela, le set est globalement très réussi, notamment par rapport à d’autres dragons Ninjago de la même gamme de prix. Même si vous n’êtes pas fan de Ninjago, il vaut la peine de rejoindre votre collection.

  • Le dragon est très bien réalisé avec de bons détails malgré sa taille
  • Le rapport qualité prix imbattable: 20€ pour 321 pièces
  • Les couleurs des pièces de la queue
  • Le manque d’articulations des pattes
Temple of Bricks

Collectionneur de Lego Star Wars, j'ai créé ce site pour partager ma passion et aider les AFOLs à acheter leurs sets et minifigs moins cher

Autres articles de cette catégorie

Review du set Lego Star Wars 75280 Les Soldats Clones de la 501ème Légion

La review du très attendu set Lego Star Wars 75280 avec les soldats clones de la 501ème Légion

lire l'article

Review du set Lego Star Wars 75269 Duel sur Mustafar

La review du set Star Wars de le scène mythique de la Revanche des Sith: Duel sur Mustafar avec Anakin et Obi-Wan

lire l'article

Review du set Lego Harry Potter 75945 Expecto Patronum

La review du petit set Harry Potter issu du Prisonnier d'Azkaban, avec Sirius Black, les Détraqueurs et le Patronus de Harry

lire l'article