Review du set Lego Star Wars 75269 Duel sur Mustafar

Le set Lego Star Wars 75269 Duel sur Mustafar

Nouvelle review Lego Star Wars avec le set 75269 Duel sur Mustafar, un petit set sorti début 2020 et vendu 24,99€ par Lego pour 208 pièces. Ce set est le deuxième de ce type dans la gamme Lego Star Wars récente, après le 75236 Duel sur la base Starkiller. Comme lui, il représente un des duels au sabre laser de la saga, et cette fois, c’est le duel mythique entre Anakin Skywalker et Obi-Wan Kenobi dans la scène finale du mythique Épisode III La Revanche des Sith. Autant dire qu’on ne joue pas dans la même catégorie.

Cette scène avait déjà fait l’objet d’une interprétation par Lego en 2005 avec le set 7257 Ultimate Lightsaber Duel, ainsi que dans le set 9494 Anakin’s Jedi Interceptor de 2012 qui contenait les plateformes où se déroule une partie du combat. Lego nous en propose une nouvelle interprétation, et c’est toujours un exercice difficile que de représenter une telle scène épique en Lego, surtout dans un si petit set.

La boite du set Lego Star Wars 75269

Au niveau de la boite, on retrouve la même chose que sur les autres sets de la gamme : le contenu du set est présenté sur fond du paysage de lave de Mustafar sur la face avant, et les fonctionnalités du set sont visibles au dos. Le set étant basé sur la prélogie Star Wars, c’est Dark Vador et pas Kylo Ren qui est représenté sur le bandeau blanc de la face avant, et les deux figurines du set, Anakin et Obi-Wan, sont présentées dans l’encart habituel.

Construction et inventaire du set Duel sur Mustafar

La boite du set 75269 Duel sur Mustafar contient un livret d’instructions et deux sachets de pièces numérotés. Le premier contient de quoi assembler la base du décor, et le deuxième permet d’y ajouter les plateformes mobiles et le bras collecteur de minerai du complexe minier. Chaque sachet contient une figurine : d’abord Obi-Wan puis Anakin.

A l’ouverture des sachets, j’ai été frappé par l’inventaire composé principalement de pièces rouges, jaunes et noires, ce qui est inhabituel pour du Star Wars où la plupart des pièces sont grises. Ces couleurs et la présence d’un certain nombre de pièces « classiques » comme des briques 2x2 et 6x2 m’ont parfois donné l’impression de construire un set pompier des année 90. Le set contient une seule pièce exclusive : la pièce qui servait à l’origine pour les ailerons du pod racer d’Anakin est ici livrée en trans orange.

La review du set

Le set représente une partie précise du duel de Mustafar : le moment où Anakin et Obi-Wan s’affrontent chacun perché sur une plateforme flottant sur le fleuve de lave, juste avant qu’Obi-Wan ne saute sur la rive d’où il portera le coup de grâce à Anakin. La construction se compose donc d’une base évoquant la lave. Elle est faite de briques rouges posées sur des plaques rouges et jaunes, et des tiles trans orange 2x1 complètent la finition de l’effet lave. Cette base est composée de deux parties articulées qui permettent de choisir comment exposer le set, ouvert en long ou replié en carré, et des clips permettent de le bloquer dans ces positions. Les extrémités des deux parties possèdent une extension faite de pièces noires. Un des côtés représente ce qui semble être un bout de la rive, où l’aspect rocheux est représenté par un enchevêtrement de pièces en pente. Une partie coulissante y est incorporée afin de simuler les projections de lave : un poussoir permet d’expulser des tenons de leur logement. Cette fonctionnalité est assez basique et il faut l’actionner d’un coup sec pour espérer projeter les tenons.

L’autre côté représente un morceau des installations minières de Mustafar sur lesquelles Obi-Wan et Anakin s’affrontent. De grosses briques en pente noires permettent de représenter une structure à laquelle est fixé le bras du collecteur de minerai, qui est ici représenté dans une échelle très réduite et simplifié au maximum. Le bras est reconnaissable avec les anneaux qui entourent la poutre centrale, mais il se termine par un seul « doigt » au lieu des cinq vus à l’écran. La partie supérieure du doigt est noire alors que la partie inférieure est orange transparente pour représenter le métal en fusion lorsque le bras sombre dans la lave suite aux dégâts provoqués par le duel. Le bras est attaché à la structure par un simple pin Technic, dont la friction n’est pas suffisante pour le maintenir dans une position relevée, sauf à le mettre quasiment à la verticale. J’imagine que c’est prévu pour simuler l’effondrement de la structure du complexe minier.

Évidemment, cette construction sommaire à la finition limités n’est pas là pour représenter fidèlement le fleuve de lave et le complexe minier de Mustafar, mais pour servir de rail sur lequel les deux plateformes peuvent coulisser pour apporter de la jouabilité au set. Et sur ce point, c’est une réussite : les plateformes peuvent coulisser sur une longueur de cinq tenons et pivoter. Chacune possède une poignée à l’arrière pour pouvoir la manipuler sans tenir la figurine placée dessus. Le fait que la base soit constituée de deux parties articulées permet de varier les angles selon lesquels les figurines pourront s’affronter et ainsi améliorer la jouabilité du set.

Ce set reprend et améliore le concept du Duel sur la base Starkiller, qui lui ne proposait que deux plateformes rotatives. Les plateformes sont également fidèles au film : une plateforme rectangulaire avec un panneau de contrôle pour Obi-Wan et un droïde minier avec ses bras et ses yeux pour Anakin. Malheureusement, la plateforme d’Anakin est plus haute d’une brique que celle d’Obi-Wan à cause du corps du droïde, ce qui aurait facilement pu être corrigé.

Les figurines du set 75269

Obi-Wan Kenobi (sw1082)

La première figurine du set est Obi-Wan Kenobi, dans sa vesrion sw1082. Elle était exclusive à ce set jusqu’à la sortie du Chasseur de Grievous 75286 qui contient également cette figurine alors qu’elle n’a rien à y faire. Elle représente Obi-Wan dans sa tunique de Jedi beige qu’il porte dans la Revanche des Sith, mais celle-ci présente des marques de brulure causées par l’environnement de Mustafar. C’est la première figurine d’Obi-Wan à avoir ce détail. Le reste de la tampographie est bien réalisé, notamment au niveau des détails de la ceinture, soulignés par des touches argentées pour représenter les accessoires. Les jambes aussi sont tampographiées, mais ne portent pas de traces de brulures comme le torse. La tête possède deux visages adaptés au contexte : un visage tendu et un choqué, qui représente bien l’expression d’Obi-Wan pendant son dernier échange avec Anakin. La figurine est accompagnée d’un classique sabre laser à poignée argentée et lame bleue.

Anakin Skywalker (sw1083)

La deuxième figurine est Anakin Skywalker en version sw1083, qui elle est exclusive à ce set, bien qu’une version similaire dont seule la tête diffère soit présente dans le set 75281 Intercepteur Jedi d’Anakin, où comme pour Obi-Wan, elle n’a rien à y faire. Elle représente Anakin dans sa tenue noire et marron foncé de l’Épisode III, et comme Obi-Wan, elle présente des marques de brulure sur le torse, mais pas sur les jambes. La tampographie est également bien réalisée, malgré qu’elle ressorte mois bien sur le torse noir. Comme Obi-Wan, la figurine présente une ceinture finement détaillée. La main droite d’Anakin est noire, pour représenter le gant qui cache sa prothèse, et comme Obi-Wan il est accompagné du même sabre laser bleu. Mais le vrai point positif de cette figurine, c’est la tête. Elle possède deux visages, un à l’expression tendue et un autre en colère avec les yeux jaunes, signe des effets du côté Obscur.

Les pièces supplémentaires

Le set contient quelques pièces supplémentaires. On notera l’habituelle poigné de sabre laser, un patin et une tile 1x1 tampographiée, en plus des tenons qui servent de projectile pour le lanceur de lave.

Mon avis sur le set Lego Star Wars Duel sur Mustafar

Proposer une scène aussi mythique dans un si petit set était un pari risqué pour Lego, qui au final s’en sort bien en compensant le manque de réalisme du set par la dynamique de ses fonctionnalités, ce qui lui permet de proposer un bon jouet plutôt qu’une pièce de collection ratée. Les plateformes tournantes et coulissantes apportent une bonne jouabilité, ce qui pourra satisfaire les enfants qui feront s’affronter les personnages. Sur ce point, le set fait largement mieux que son prédécesseur Duel sur Starkiller, qui lui, en revanche, offrait une meilleure finition.

Ce set est donc bien plus axé sur l’aspect jouet qu’objet de collection. Pour un collectionneur, son intérêt se limitera à obtenir les deux figurines et éventuellement le support pour les exposer dans leur contexte, quitte à le modifier pour plus de réalisme. Malheureusement, cet intérêt à un peu baissé depuis que Lego a réédité ces figurines dans d’autres sets, quasiment à l’identique, mais ce set reste le moyen le moins cher de les obtenir.

Ce set est vendu 24,99€ pour 208 pièces chez Lego, soit 0,12€ la pièce, ce qui est dans la norme de la gamme Star Wars, mais j’aurai aimé qu’il contienne une figurine de plus, comme Padmé, qui se fait rare chez Lego et qui aurait eu toute sa place dans ce set. Cela aurait permis de renforcer l’intérêt du set pour les AFOLs, notamment face à la réédition des figurines dans l’autres sets, quitte à le payer quelques euros de plus.

  • La jouabilité compense le réalisme
  • Les figurines...
  • … qui ont été rééditées dans d’autres sets
  • le manque de finitions
Temple of Bricks

Collectionneur de Lego Star Wars, j'ai créé ce site pour partager ma passion et aider les AFOLs à acheter leurs sets et minifigs moins cher

Autres articles de cette catégorie

Review du set Lego Star Wars 75280 Les Soldats Clones de la 501ème Légion

La review du très attendu set Lego Star Wars 75280 avec les soldats clones de la 501ème Légion

lire l'article

Review du set Lego Ninjago 71718 Le dragon de Wu

La review du petit set Ninjago de 2020 avec le dragon de Wu, issu de la saison 13 Le Maître de la Montagne

lire l'article

Review du set Lego Harry Potter 75945 Expecto Patronum

La review du petit set Harry Potter issu du Prisonnier d'Azkaban, avec Sirius Black, les Détraqueurs et le Patronus de Harry

lire l'article