Test du set Lego City Stuntz 60340 Le défi de cascade: les lames


Une première review Lego City avec un set Stuntz

Pour cette nouvelle review Lego, j’ai choisi une fois n’est pas coutume un set Lego City, le 60340 Le défi de cascade: les lames, ici de la gamme Stunz. En tant qu’AFOL principalement collectionneur de Lego Star Wars, je ne suis pas spécialement amateur des sets City, mais j’ai profité d’une promotion sur la boutique Lego pour prendre un petit set Stuntz par curiosité, et par nostalgie des petites voitures à rétro friction de la gamme Lego Racers que j’ai connu au début des années 2000. C’est l’occasion de tester ce nouveau concept axé sur la jouabilité.

La construction du set 60340: simple et rapide

Le set 60340 contient seulement 154 pièces réparties en deux étapes de construction: on commence par les côtés de la rampe puis on ajoute le portique et les barrières. La structure étant symétrique, la construction est rapidement expédiée. On comprend que l’objectif n’est pas l’expérience de construction, mais la jouabilité du produit fini.

La review du set 60340 Le défi de cascade: les lames

La moto Stuntz: simple et fonctionnelle

Avant de commencer la review du set lui-même, je vais m’attarder sur l’élément central du concept Stuntz: la moto propulsée par un « moteur » à travers les obstacles et pièges à construire. Contrairement à ce que Lego proposait par le passé, les motos Stuntz ne sont pas équipées d’un moteur à rétro friction, mais à volant d’inertie. Le principe est de faire rouler la moto à la main pour que la roue arrière entraine un disque métallique lourd grâce à un engrenage. En prenant de la vitesse, il emmagasine de l’énergie cinétique, qu’il restitue en entrainant la roue quand on lâche la moto. Pour simplifier, on donne de l’élan au disque, ce qui lui permet de continuer à tourner et à entrainer la roue arrière de la moto.

Le concept est simple et efficace, et le résultat est une moto qui roule vraiment et assez vite sur plusieurs mètres selon la vitesse initiale qu’on lui donne. On notera aussi que la moto dispose d’un bon équilibre. Elle tient debout à l’arrêt grâce à ses pneus plats, et le volant d’inertie assure sa stabilité en déplacement, même avec une figurine debout sur la moto comme sur une vraie. Niveau jouabilité, le contrat est donc parfaitement rempli avec cette moto parfaitement fonctionnelle qui ravira les enfants. En tant qu’AFOL, je suis moins emballé par la finition de la moto. Elle est composée d’une pièce de châssis grise standard qui contient le mécanisme, sur laquelle on place une pièce de carrosserie propre à chaque moto. Celle du set 60340 Le défi de cascade: les lames est bleue, sans décorations, ce qui n’en fait pas la plus intéressante de la gamme. Lego en propose de plus originales dans d’autres sets. Autre défaut, la roue arrière est plus petite, probablement à cause de la place occupée par le mécanisme, ce qui gâche un peu l’esthétique de l’ensemble.

Une fonctionnalité réussie…

La construction qui accompagne la moto est une sorte de rampe piégée dans laquelle elle doit se lancer pour réaliser la cascade proposée dans le set: passer le portique avant que les lames ne s’abattent sur elle. La construction est minimaliste, sans finitions sophistiquées, et se résume à un portique précédé de deux poutres disposant de barrières servant à actionner le mécanisme. Le principe est simple et efficace: on lance la moto en direction de ce couloir, elle pousse les barrières de l’entrée en passant, ce qui tire sur deux cordes reliées aux axes Technic qui retiennent les lames, les faisant tomber pour bloquer la sortie. Le jeu consiste à réussir à faire traverser la moto avant que les lames n’aient bloqué le passage. Il faudra que la moto passe exactement au centre pour actionner les deux barrières en même temps, faute de quoi une seule lame s’abattra.

… mais vite répétitive

Ça fonctionne plutôt bien contrairement à d’autres mécanismes dynamiques proposés par Lego dans d’autres sets (les leviers dans le plancher pour faire sauter les figurines…), mais on comprend vite la limite du concept Stuntz: on s’ennuie rapidement. C’est particulièrement vrai pour ce petit set qui ne propose qu’une seule possibilité de cascade. Après quelques tentatives et passages réussis, ça devient vite répétitif et le set finira probablement au placard…

C’est dommage car le concept est intéressant sur le papier, et le résultat en termes de fonctionnalité est bien là. Je pense qu’il faut disposer de plusieurs sets pour pouvoir réellement profiter du concept en variant les cascades et les parcours pour garantir un défi renouvelé. Mais ça pose un autre problème: le prix. Les sets Stuntz sont assez chers pour leur contenu, à cause de la présence des motos avec leur mécanisme et de grosses pièces pour les rampes. On arrive même à 30 centimes la pièce sur certains sets… Le 60340 est vendu 19,99€ pour 154 pièces soit 13 centimes la pièce.

Les figurines du set 60340 Le défi de cascade: les lames

Shirley Keeper – Gillet de sécurité jaune fluo (CTY1486)

La première figurine du set est une femme prénommée Shirley Keeper, un personnage introduit dans la gamme Stuntz qui fait sa deuxième apparition ici. Cette version est équipée d’un torse représentant un gilet de sécurité jaune fluo avec bandes argentées, et de jambes violettes. La tête à visage unique représente de grosses lunettes rouges, et est coiffée de cheveux orange. C’est une figurine plutôt réussie, dont le torse à gilet jaune déjà vu dans d’autres sets sera facilement réutilisable dans tout diorama City.

Pilote Stuntz du défi des lames (CTY1486)

La deuxième figurine du set est bien-sûr le pilote de la moto. Comme la précédente, il dispose de jambes violettes mais cette fois avec des tampographies. Son torse est jaune fluo, recouvert de parties roses et violettes, avec bras violets et mains roses. Le pilote est équipé d’un casque de moto-cross violet avec lunettes roses, et une pièce de cheveux noirs est fournie en remplacement. Une pièce d’armure complète la figurine au niveau des épaules. Encore une fois, il s’agit d’une figurine originale, ce qui semble être la norme dans les sets Stuntz.

Mon avis sur le set Lego City Stuntz 60340 Le défi de cascade: les lames

J’ai pris ce set par curiosité, pour tester le concept bien qu’en tant qu’AFOL, je ne fasse pas partie du public ciblé. Après le test de ce set, mon avis est assez mitigé. D’un côté je trouve le concept Stuntz très prometteur grâce aux motos qui remplissent parfaitement leur promesse de jouabilité, mais de l’autre, ce set est trop limité dans son contenu pour en profiter pleinement.

Je ne vous recommanderais donc pas ce set spécifiquement, mais si votre budget le permet, je vous recommande d’investir dans plusieurs sets de la gamme pour disposer de suffisamment d’éléments pour varier les parcours et profiter pleinement de la jouabilité du concept. La gamme Stuntz n’est clairement pas destinée aux collectionneurs adultes, mais elle présente un vrai potentiel de jeu pour les enfants.

  • Le concept Stuntz présente une bonne jouabilité…
  • Mais ce set est trop limité pour en profiter
  • Le prix élevé par rapport au contenu

Autres articles de cette catégorie

La review du set Lego Star Wars 40658 Diorama des fêtes du Faucon Millenium

La review du set de Noël Lego Star Wars en édition limitée reproduisant une scène du film d'animation Lego Star Wars Joyeuses Fêtes

Lire la suite

La review du set Lego Creator 40602 Étal du marché d'hiver

La review d'un sympathique set promotionnel de la fin 2023, le set 40602 Étal du marché d'hiver, qui trouvera facilement sa place dans vos dioramas de Noël

Lire la suite

La review du set Lego Icons 10325 Chalet Alpin

La review du set Winter Village de Noël 2023: le 10325 Chalet Alpin, une très belle construction qui s'intégrera bien dans vos dioramas festifs

Lire la suite