Test du set Lego Ninjago 71771 Le temple du roi de cristal


Une nouvelle review Lego Ninjago: le temple du roi de cristal

Comme vous le savez si vous suivez les reviews de ce site, bien que je sois principalement collectionneur de sets Lego Star Wars (et Speed Champions), il m’arrive d’être tenté par d’autres thèmes en cas de coup de cœur, ce qui arrive souvent avec Ninjago. Cette gamme propose régulièrement de bons sets accompagnés de très belles figurines. Je ne suis pas fan des véhicules et autres robots, mais j’ai un faible pour les sets d’inspiration plus traditionnelle comme les dragons ou les temples. Et c’est justement d’un temple dont il est question ici, avec le set 71771 Le temple du roi de cristal. Sorti en 2022, ce set de 703 pièces dont six figurines est proposé à 79,99€ chez Lego, mais facilement trouvable ailleurs en promotion.

Il s’agit du seul set de la saison 15 de la série, Cristallisé, à proposer un lieu et pas un véhicule, un robot ou un dragon, ce qui le rend potentiellement plus intéressant pour un AFOL. Ce set mérite-t ’il de rejoindre votre collection? C’est ce que nous allons voir dans cette review.

La construction du set 71771: simple mais agréable

La boite du set 71771 Le temple du roi de cristal contient six sachets de pièces, la notice et une petite planche de huit stickers. La construction commence par le premier décor avec l’escalier qui utilise les pièces des trois premiers sachets, et on termine par la tour avec le trône avec les trois derniers sachets. La construction est dans la norme de ce genre de set, avec quelques techniques intéressantes qui la rendent agréable sans qu’elle soit trop complexe.

La review du set 71771 Le temple du roi de cristal

L’escalier apporte une bonne jouabilité

Le set 71771 Le temple du roi de cristal est composé de deux modules distincts. Le premier est un escalier concentrant l’essentiel des fonctionnalités du set, sans pour autant sacrifier l’esthétique. L’escalier est construit sur une base de plaques noires en L, et se divise en deux parties suivant les branches. La base de l’escalier est composée de deux piles de marches faites en SNOT.

Le côté droit de l’escalier mène à deux plateformes articulées représentant des rochers flottants placées sur des axes Technic, la plus haute disposant d’un présentoir pour une épée dorée. Une grande pièce de lame rose transparente articulée par un levier est placée entre le deux plateformes pour servir de piège.

La partie principale de l’escalier monte jusqu’à une plateforme. L’escalier dispose d’un autre piège, avec un levier qui permet d’écarter une portion de l’escalier pour en faire tomber les figurines. Dommage que le mouvement soit limité, notamment au niveau de la partie supérieure qui aurait mérité de vraiment tomber au lieu de rester suspendue, mais il suffit de retirer une pièce pour régler ce problème. Les marches sont réalisées par simple empilement de plaques, mais la présence de pièces à angle apporte un supplément de réalisme et de finition pour évoquer la vétusté des lieux.

Au sommet, la plateforme abrite une arche de temple. Elle est composée de pièces grises, noires et rose transparentes pour évoquer le cristal. Le toit est très réussi avec ses pièces arrondies pour rappeler l’inspiration japonaise de la gamme, et les trois stickers apportent une vraie plus-value à l’ensemble. C’est ce que j’apprécie dans les sets Ninjago: le designer parvient à créer une ambiance unique avec peu de pièces sans jamais trahir l’inspiration asiatique de la gamme. L’arche abrite elle aussi un présentoir pour une des armes d’or des ninjas, avec un piège sous la forme d’un simple poussoir pour faire tomber la figurine qui tenterait de l’atteindre.

La finition est complétée par une autre grande lame de cristal et d’autres pièces rose transparentes qui parsèment le décor. Cette première partie du set est donc à la hauteur de ce que propose habituellement la gamme Ninjago. Le décor est plutôt réussi et parvient à incarner une identité visuelle cohérente tout en proposant des fonctions de jeu.

Un petit dragon noir brick built est également inclus dans le set, il est plutôt réussi pour sa petite taille, et dispose lui aussi de pièces roses et violettes pour être raccord à l’ambiance.

Le trône du roi de cristal, de bonnes idées pour un potentiel d’exposition

La deuxième partie de la construction est un rocher flottant surplombé par le trône du roi de cristal. Contrairement à l’escalier, l’accent est ici mis sur l’esthétique plus que sur les fonctionnalités.

Comme l’escalier, la construction repose sur une base de plaques noires de forme asymétrique, ce qui apporte une touche de naturel. Des pièces grises et roses transparentes complètent la base, pour évoquer le décor rocheux et cristallin. La base sert surtout de support à quatre poutres Technic, elles aussi en plastique rose transparent, qui portent le rocher flottant. La base du rocher propose un rendu très naturel et détaillé, grâce à quatre sous-ensembles qui forment les côtés et qui sont montés tenons vers le bas, avec quelques pièces montées en SNOT. Alors que l’escalier est principalement gris clair, on a ici du dark bluish gray pour donner un aspect plus solennel à cette partie du set.

La partie centrale du rocher est creuse, et représente une simple plateforme sur laquelle se trouve la dernière des armes d’or, et un escalier montant vers le trône. Sur le côté, on trouve une cellule de prison en forme de cristal. Elle est faite de deux grosses pièces transparentes et suspendue à la structure principale par trois chaines d’une manière qui rappelle la tenségrité, cette technique architecturale utilisant la tension des câbles pour donner une impression de lévitation. C’est particulièrement bien choisi vu le décor du set représentant des rochers flottants.

Au-dessus, on trouve finalement le trône du roi de cristal. Le trône lui-même est un siège décoré d’un sticker et de pièces de cornes pour lui donner un aspect plus menaçant. Il est surplombé par une arche d’inspiration japonaise similaire à celle au sommet de l’escalier, et six pièces de lames cristal complètent le décor. Cette partie du set a une certaine allure, au point de constituer une belle pièce d’exposition pour un simple playset. Les techniques de construction sont intéressantes, et la tenségrité est très appropriée.

Les figurines du set 71771 Le temple du roi de cristal, un autre point fort

Kai, Cristallisé (njo762)

La première figurine du set est une nouvelle version de Kai dans sa tenue de ninja rouge, exclusive à ce set. Comme d’habitude chez Ninjago, le créateur de la figurine compense la relative banalité des figurines des héros ninjas (on les trouve dans quasiment tous les sets de la gamme) par une tampographie renouvelée avec une attention du détail. Cette version de Kai n’échappe pas à la règle: les jambes et le torse disposent d’une tampographie très détaillée avec de multiples couches de vêtements représentés par des impressions aux motifs différents. On notera la présence d’inscriptions sur les bandes de la tenue et la présence de touches argentées sur la ceinture et les jambes. Au niveau des accessoires, Kai est équipé d’une cagoule rouge à bandeau bordeaux en bi-injection qui recouvre sa tête jaune à double visage et d’une épaulière grise qui dispose d’un fourreau pour son sabre dans le dos. C’est donc une très belle figurine, et je trouve cette version plus réussie que les précédentes.

Zane, Cristallisé (njo763)

Après Kai, le set contient une figurine de Zane, le ninja robot. Elle est également exclusive à ce set. Standardisation de l’uniforme des ninjas oblige, Zane dispose des mêmes vêtements que Kai et les autres, mais sur une base blanche à touches grises et avec quelques différences dans les détails, comme la ceinture et le bandeau bleu qui descend sur les jambes. On retrouve aussi les touches argentées qui réhaussent l’apparence de la figurine, et les mêmes accessoires avec la capuche cette fois blanche à bandeau bleu clair, et l’épaulière avec fourreau pour le sabre. Sous la capuche, la tête est gris métallisé avec comme d’habitude une impression à l’arrière pour représenter les éléments mécaniques de Zane.

Jay, Cristallisé (njo764)

Tous comme les deux précédents, la figurine de Jay incluse dans le set 71771 est exclusive et reprend la même tenue, cette fois en bleu. La figurine bénéficie de la même qualité d’impression détaillée que les deux autres, avec encore une fois de petites différences dans les détails de la tenue. Les accessoires restent les mêmes avec la capuche avec deux teintes de bleu, l’épaulière et la sabre. Jay dispose aussi d’un double visage.

Cole, Cristallisé (njo782)

Enfin, l’équipe de ninjas est complétée par Cole, lui aussi exclusif au set 71771 dans cette version, et qui reprend le même design que les trois autres, en noir, gris et orange avec quelques touches argentées. La cagoule est elle aussi noire avec un bandeau orange, et Cole dispose de la même épaulière que les trois autres avec fourreau pour son sabre.

Encore une fois, c’est une très belle figurine, et il faut saluer le talent du designer qui réussit à renouveler ces personnages répétitifs pour rendre chaque nouvelle version plus aboutie et désirable pour les collectionneurs, même si à titre personnel, j’achète les sets principalement pour les figurines des antagonistes…

Garde de pierre venge (njo765)

Et comme souvent dans la gamme Ninjago, c’est avec les figurines des antagonistes que les designers peuvent laisser libre cours à leur créativité pour produire des minifigs incroyables. Cette nouvelle figurine, le Garde de pierre venge njo765 n’échappe pas à la règle. Elle n’est pas exclusive à ce set, mais elle témoigne à elle seule de tous le savoir-faire de Lego: un torse à la tampographie extrêmement détaillée avec plusieurs couches de couleur dont des touches argentées, des bras et une jambe en plastique rose transparent, une pièce unique elle aussi transparente pour l’armure sur les épaules, et une tête spécifique faite en bi-injection de plastique rose transparent et gris métallisé… Son arme est une épée utilisant comme lame la pièce rose transparente d’apparence cristalline qu’on retrouve aussi comme décoration sur la construction du set. La figurine est absolument magnifique, et mérite vraiment d’entrer dans votre collection même si vous n’êtes pas fan de Ninjago, au moins pour sa qualité de fabrication.

Roi de cristal (njo766)

La dernière figurine du set est le roi de cristal njo766. Tout comme le garde, elle n’est pas exclusive, on la trouve aussi dans le set 71774 L’ultra dragon d’or de Lloyd. Il s’agit néanmoins d’une très belle figurine, disposant d’un double torse et de quatre bras. Les jambes et les deux torses disposent de belles tampographies très détaillées, dommage qu’il n’y en ait pas dans le dos du torse supérieur. La tête dispose d’un beau visage de spectre très inspiré par les masques traditionnels japonais. Le roi de cristal est équipé d’un casque de samouraï dont le masque représente un visage de bête avec deux grandes cornes. Malgré ses quatre bras, il n’est armé que de deux sabres rose transparents.

Mon avis sur le set 71771 Le temple du roi de cristal

Malgré que le set 71771 soit un simple playset pas spécialement destiné aux adultes, j’en suis malgré très content, même de mon point de vue d’AFOL. Il concentre ce que la gamme Ninjago propose de mieux. Le set est très réussi esthétiquement, et parvient à incarner une identité visuelle originale sans trahir l’inspiration asiatique de Ninjago, tout en proposant une construction intéressante et quelques fonctionnalités.

Je ne trouve pas vraiment de défauts à la construction, on pourra seulement regretter que le set ne soit pas plus gros avec un décor plus complet, et plus fidèle à celui de la série animée Ninjago. J’aimerais d’ailleurs beaucoup avoir un set plus ambitieux à la manière des Ninjago City, mais représentant un temple ou un décor traditionnel plutôt qu’une ville moderne.

Et bien-sûr, les six figurines qui accompagnent le set sont magnifiques, notamment le Garde de pierre venge qui représente très bien le savoir-faire de Lego en la matière: un personnage original bénéficiant des meilleures techniques de fabrication avec ses parties transparentes et sa tampographie de qualité. Les autres figurines sont également très réussies, le designer réussissant à renouveler les tenues des ninjas pour les rendre intéressants malgré leur présence dans quasiment tous les sets de la gamme.

À 79,99€ pour 703 pièces, le rapport qualité prix est bon compte tenu du contenu du set. Que vous cherchiez des figurines pour votre collection, des pièces pour un MOC ou simplement un bon set, je vous le recommande sans hésiter, d’autant plus qu’il est trouvable en promotion au moment où j’écris cette review.

  • Des figurines de grande qualité
  • Des techniques de construction originales
  • Un décor esthétiquement travaillé
  • Il manque une partie pour être fidèle au décor de la série

Autres articles de cette catégorie

Review Lego Speed Champions 76918 McLaren Solus GT et McLaren F1 LM

La review d'un excellent set Speed Champions McLaren avec deux très belles voitures très intéressantes à construire et très bien réalisées

Lire la suite

Review Lego Icons 40601 L’atelier magique de Majisto : une réédition réussie ?

La review d'un set Lego Icons médiéval offert en 2023 qui reproduit un modèle de 1993: l'atelier magique de Majisto. C'est l'occasion de se replonger dans l'univers iconique Lego Castle et de voir si ce set vaut le montant d'achat demandé

Lire la suite

Review Lego Star Wars 75372 Pack de combat des Clone Troopers et Droïdes de combat

La review d'un très bon battle pack très riche en figurines avec le retour des Clones Phase II en armure blanche et des super droïdes de combat B2 après des années d'absence

Lire la suite