Test du set Lego Star Wars 75290 Cantina de Mos Eisley

La Cantina de Mos Eisley, un set Master Builder Series

Pour cette nouvelle review Lego Star Wars, on s’intéresse en détail au set 75290 Cantina de Mos Eisley, sorti en 2020. Comme son nom l’indique, il reproduit le fameux établissement de Tatooine où Luke Skywalker et Obi-Wan Kenobi cherchent un transport pour se rendre sur Aldérande. Il s’agit du quatrième set sur ce sujet, le dernier en date étant le 75205 de 2018, mais celui-ci est le plus ambitieux.

Faisant partie de la Master Builder Series, il est composé de 3187 pièces contre 615 pour le plus gros des sets précédents, contient 21 figurines, et est vendu au prix de 399,99€ chez Lego (initialement 349,99€ avant l’augmentation de 2022).

En tant que collectionneur de figurines et amateur de playsets à la finition aboutie, je ne pouvais pas faire l’impasse sur ce set. Ayant enfin trouvé le temps de le construire, j’en ai comme d’habitude profité pour en faire la review.

Unboxing et construction du set 75290

Une boite élégante pour un set premium

Avant de commencer la review du set, je voulais m’attarder plus que de coutume sur l’emballage et la notice. Le set 75290 étant un 18+, il bénéficie de la boite noire habituelle pour souligner le côté premium du produit. C’est toujours satisfaisant, ce type d’emballage renvoie aux codes de l’univers du luxe, et le contraste avec le beige du set met bien en valeur le produit. Comme d’habitude, on retrouve quelques visuels de l’intérieur du set à l’arrière, et l’impressionnante sélection de 21 figurines sur la tranche de la boite.

La notice enrichie de visuels et de commentaires

Le set contient une énorme notice de 406 pages. Comme souvent dans les sets pour adultes, la notice présente elle aussi un aspect premium, avec des pages sur fond noir. Mais le plus intéressant, ce sont les divers visuels et annotations présentes au fil des pages. Et pour une fois, la notice ne fait pas les choses à moitié. En plus des habituelles présentation du set, du designer et des photos issues du film, la notice contient de nombreuses annotations pour présenter certains personnages et même pour expliquer certains choix de construction. J’apprécie particulièrement ce genre d’attention, et j’aimerai en voir plus souvent dans les autres sets. Les textes de la notice papier du set sont en anglais, mais une version française est disponible sur le site de Lego. J’en ai fait des captures d’écran qui accompagneront les photos de cette review.

La construction de la Cantina de Mos Eisley: entre simplicité et détails

La boîte du set 75290 contient 3187 pièces réparties en 18 étapes de construction, avec parfois plusieurs sachets par étape. On commence par construire le landspeeder V-35, puis le comptoir de la cantina, les deux côtés du bâtiment, ses décors extérieurs, et on termine par les deux bâtiments secondaires. La construction est assez longue, j’ai mis trois après-midis en prenant mon temps, et elle alterne entre simplicité et détails. Comme souvent avec ce genre de bâtiment, la construction consiste principalement à empiler des briques, mais le designer a pensé à glisser régulièrement quelques détails un peu plus complexes qui nécessitent une certaine vigilance pour ne pas faire d’erreur. J’apprécie aussi la présence des deux bâtiments annexes qui bénéficient de techniques de construction intéressantes et de nombreux détails, ils permettent de terminer la construction sur une note agréable.

La review des landpeeders et du dewback du set 75290

Le Lanspeeder V-35, inédit dans la gamme Lego Star Wars

La première construction du set, qui utilise les deux premiers sachets de pièces est un Landspeeder V-35, un véhicule de transport utilisé sur Tatooine et visible à proximité de la Cantina dans Un Nouvel Espoir. C’est cette version blanche et jaune qui est reproduite dans le set, et qui marque la première apparition de ce modèle chez Lego.

Ce landspeeder est très réussi, fidèle au modèle du film, dans ses couleurs comme sur sa forme. Il est également intéressant à construire, avec la partie avant du fuselage en briques à pente montées en SNOT, ses prises d’air faites avec des pièces de drapeaux (technique vue notamment sur un Y-Wing) et son aileron arrière tenons vers le bas. On notera aussi qu’il utilise à lui seul une un tiers des stickers du set, il y en a huit à poser sur le landspeeder V-35. Le véhicule n’est pas dénué de fonctionnalités, on peut y mettre deux figurines: le pilote au milieu, et le passager dans la cabine sous la verrière à l’avant. L’espace disponible est assez généreux, et les deux emplacements disposent d’un tableau de bord fait d’un sticker.

Le Landspeeder Ubrikkian 9000 Z001

Le deuxième landspeeder inclus avec la Cantina, qui se construit au sachet 13 du set, est un Ubrikkian 9000 Z001, un véhicule de forme plus ou moins sphérique vu dans la scène où les héros se rendent à la Cantina de Mos Eisley. Ce n’est pas la première apparition de ce véhicule chez Lego, un exemplaire quasi identique était inclus dans le set 75205 Cantina de Mos Eisley de 2018. Je n’ai pas ce set pour comparer, mais d’après les visuels il semble que la seule différence soit la couleur des hublots (ils sont noirs dans cette nouvelle version au lieu de transparent, ce qui évite de voir qu’ils sont posés sur la structure et qu’ils ne permettent pas de voir dans l’habitacle), et l’absence d’un canon lance-tenons pour plus de réalisme.

Ce landspeeder est globalement fidèle à l’original, bien qu’il soit un peu écrasé par rapport à la forme plus sphérique de l’original. On sent néanmoins que le designer a fait de son mieux pour représenter les différents éléments comme le socle gris et la base crantée. La finition est complétée par 12 stickers, et le toit s’ouvre pour accéder à l’habitacle où on peut placer une figurine aux commandes. Un tableau de bord avec pièce tampographiée est présent. Je suis mitigé sur la présence de ce landspeeder. Il a le mérite d’être original, mais à titre personnel, je n’aime pas le modèle du film qui ressemble plus à une fritteuse qu’aux élégants véhicules de la saga Star Wars. J’aurai presque préféré avoir le landspeeder X-34 de Luke, qui reste plus beau même s’il est très courant dans la gamme Lego Star Wars.

Le retour du dewback moulé

Le set contient également un dewback, la grosse créature en forme de lézard que les soldats impériaux utilisent comme monture sur Tatooine. Fait d’une pièce moulée pour le corps et d’une autre pour la mâchoire articulée, il était déjà présent dans la Cantina sortie en 2014. J’ai beaucoup aimé la version brick built du microfighter de 2019, mais je dois admettre que cette version moulée est beaucoup plus réaliste. Le corps est vert olive, avec des taches brunes sur le cou, la queue et les pattes. Les yeux et les narines sont tampographiées, et les dents de la mâchoire inférieure sont blanches.

Le dos dispose d’une selle en briques permettant d’accueillir une figurine. Elle possède quelques détails de finition et de deux clips pour ranger des accessoires. La présence de ce dewback est la bienvenue, la créature faisant étant emblématique des décors de Tatooine au même titre que le Bantha. À noter que le dewback peut aussi être exposé sans sa selle grâce aux pièces vertes fournies pour combler l’espace vide sur son dos.

La review de la Cantina et des bâtiments de Mos Eisley

La boutique du Jawa et la maison

Avant de regarder la Cantina elle-même, on s’intéresse aux deux bâtiments annexes qui l’accompagnent. Il s’agit d’après la notice d’une maison et d’une boutique tenue par le Jawa du set. Ces deux éléments peuvent être connectés l’un à l’autre et à la Cantina. Le plus petit des deux bâtiments est de forme cubique avec toit sphérique et coins en pente, une architecture classique des décors de Tatooine. Contrairement aux petits bâtiments des sets habituels, celui-ci est entièrement fermé par ses quatre murs, mais il s’ouvre en deux avec une articulation placée au milieu. À l’intérieur, on trouve quelques éléments de décoration, comme un siège, une paire de jumelles, une caisse contenant une clé, une tasse, un balai et un blaster accroché au mur. La maison dispose d’une porte coulissante fonctionnelle qui s’ouvre vers le haut, et qui dispose même d’une pièce placée à l’envers pour que les tenons représentent les barreaux de verrouillage visibles sur ce genre de porte dans Star Wars. À l’extérieur, la maison dispose d’une large fenêtre sur sa face avant avec ce qui ressemble à un comptoir, ce qui me laisse penser que ce bâtiment est la boutique, ce que les pièces placées sur un côté suggèrent également, dans une caisse impériale et sur un présentoir. Trois petites fenêtres sont placées sur les murs latéraux pour ajouter de la finition, tout comme des pièces beige foncé et d’autres texturées pour un rendu plus naturel. Autre détail intéressant, le comptoir est protégé du soleil par une pièce de tissus marron qui apporte une touche de réalisme très appréciable.

Le deuxième bâtiment est une maison rectangulaire dont un côté est plus haut que l’autre. Elle est beige comme le reste du set, et bénéficie des mêmes techniques pour ajouter des détails de finition: de petites fenêtres, de pièces texturées, du beige foncé et des briques composées de pièces rondes et carrées. On retrouve aussi les éléments caractéristiques de l’architecture de Tatooine comme les montants en pente et le cadre qui entoure l’entrée. Cette maison se distingue aussi par la présence de différents éléments techniques dont une grande bouche d’aération sur le toit, utilisant une technique de construction intéressante. À l’avant du bâtiment, un trouve une caisse contenant une roue et une pièce mécanique ressemblant à une turbine. Les deux portions du toit se détachent pour accéder à l’intérieur, bien que la face arrière du bâtiment soit ouverte. À l’intérieur on trouve une table avec une casserole et un verre, ainsi que d’autres décorations: une pelle, des jumelles, une scie, une caisse contenant un pied de biche, un tonneau et deux sacs dont un contient un cristal bleu.

La présence de ce deuxième bâtiment annexe est appréciable, mais je regrette beaucoup la présence de l’ouverture dans le mur arrière digne d’un set d’entrée de gamme. C’est d’autant plus dommage que l’autre bâtiment et la Cantina sont entièrement fermés. Si j’étais plus pointilleux, je trouverais dommage qu’il soit difficile d’identifier la destination de chacun de ces bâtiments. La notice indique qu’il s’agit d’un magasin de ferraille et d’une maison, mais la présence de pièces mécaniques dans les deux rend difficile la différenciation des deux. J’aurai aimé que les décors ne laissent aucune ambiguïté avec plus de pièces dans la boutique et un vrai espace domestique dans la maison.

L’extérieur de la Cantina de Mos Eisley

La Cantina de Chalmun, dite Cantina de Mos Eisley, est bien sûr la construction principale du set. Comme la petite maison, elle est entièrement fermée de chaque côté et est entourée de quelques éléments de décor détachables. Le plus simple d’entre eux est un enclos pour le dewback, représenté par un muret haut d’une brique formant un espace rectangulaire aux bords arrondis, assez grand pour accueillir le dewback du set. Vu la simplicité de cet élément, le designer s’est concentré sur le sol pour ajouter des détails, en variant les formes et les textures pour représenter le sable. Une mangeoire contenant un espace et un bassin d’eau terminent la finition, tout comme un anneau destiné à attacher les rennes d’une monture.

De l’autre côté de la Cantina, on trouve un autre élément de ce genre, utilisé cette fois comme espace de stockage avec trois caisses contenant deux paires de jumelles et une clé. Une des caisses est tampographiée du logo de l’empire et porte la mention cargo en Aurebesh. On trouve aussi un tonneau, ce qui semble être une pompe à eau ou une borne quelconque, et une sorte de bouche d’aération.

Les abords de la Cantina sont également décorés par deux vaporateurs d’humidité, les équipements utilisés sur Tatooine pour transformer l’humidité de l’atmosphère en eau. Le designer a eu la bonne idée d’utiliser deux vaporateurs de taille et de design différent. Le plus petit est construit avec un empilement de pièces de jantes et de roues dentées pour la colonne centrale, et trois barres sont placées autour avec des connecteurs Technic. Le deuxième, le plus grand, est plus sophistiqué avec un pylône central fait d’un assemblage de pièces en SNOT présentant des grilles d’aération. La technique pour attacher les trois barres est également différente avec l’utilisation de pièces d’hélice à trois branches. Le niveau de détail de ce vaporateur est particulièrement élevé, et il apporte beaucoup de cachet au set en tant qu’élément caractéristique des décors de Tatooine. Ces éléments de décor sont fixés à la cantina par des clip ou des pins Technic, il est donc facile de les détacher pour les exposer différemment.

La Cantina étant un bâtiment simple, dont la construction se compose principalement de briques empilées, le designer a fait de son mieux pour rendre l’expérience plus intéressante et variée, et le résultat plus abouti. On retrouve donc les mêmes techniques que sur les bâtiments annexes: la finition du mur d’enceinte est améliorée par l’utilisation de briques couleur beige foncé et nougat, et les textures sont variées avec le remplacement régulier de briques 1x2 par un assemblage de plates et round plates 1x1 pour donner un aspect abimé à certaines briques du mur. La forme du bâtiment est également intéressante: la partie principale est rectangulaire, et la partie de l’entrée est triangulaire, ce qui donne droit à quelques techniques intéressantes pour orienter les murs et donner un aspect plus original à la Cantina.

Le toit de la Cantina est composé de plaques recouvrant les différentes alcôves, de deux dômes aux extrémités du bâtiment. La partie centrale du toit est faite d’une structure composée de poutres qui surplombent le comptoir du bar. Cette partie est ouverte, ça permet de voir l’intérieur mais ça laisse aussi passer la poussière. J’aurai préféré que des pièces transparentes viennent combler ces espaces.

La porte d’entrée de la Cantina est très réussie. Dans le film, elle coulisse latéralement, mais dans le set, elle s’ouvre vers le haut. La notice contient une note à ce sujet indiquant que ce choix se justifie pour une question de place. Un sticker placé au-dessus de la porte la mention Cantina en Aurebesh, et un autre sticker représente les commandes de la porte. Sur les 26 stickers du set, seulement cinq sont à placer sur la Cantina, un sur la maison annexe et tous les autres sur les deux speeders.

La Cantina s’ouvre pour accéder à l’intérieur

La porte d’entrée coulissante n’est bien sûr pas le seul moyen d’accéder à l’intérieur. Le bâtiment de la Cantina s’ouvre complètement. Il suffit de retirer la structure en poutres du toit qui est simplement posée, et d’écarter les deux côtés du bâtiment qui sont articulés au niveau du bar, et retenues au niveau de l’entrée par un pin Technic. Cette fonctionnalité permet d’exposer la Cantina complètement ouverte avec les deux côtés du bâtiment sur une même ligne, ce qui permet de voir tous les espaces à l’intérieur. Les six plaques du toit qui couvrent les alcôves peuvent aussi être retirés pour faire entrer la lumière au niveau des tables du bar.

L’intérieur de la Cantina de Mos Eisley

Malgré le caractère simple et rustique du décor dans le film, le designer du set a fait de son mieux pour recréer les détails et l’ambiance de la Cantina de Chalmun, afin de pouvoir rejouer certaines scènes du film. Au niveau du sas d’entrée, on trouve une représentation du détecteur de droïdes qui empêche C-3PO et R2-D2 d’entrer dans l’établissement, avec le voyant lumineux fait d’un sticker et une sorte de lampe placée au-dessus de l’entrée. Trois sièges se trouvent également à cet endroit, et un escalier de trois marches mène dans la salle de la Cantina. On notera que le designer a inclus un sol complet qui couvre toute la salle quand le bâtiment est fermé.

Du côté de la porte d’entrée, la Cantina contient trois alcôves et une table près du bar. Le designer a fait de son mieux pour reproduire le décor du film. Dans les alcôves du bar sous les voutes, on trouve des sièges marrons et leurs repose tête sur le mur. Deux des alcôves contiennent deux fauteuils, et la dernière contient deux banquettes. Les tables sont réalisées de deux manières: celle de l’alcôve avec banquettes utilise des briques cylindriques recouvertes d’un plateau en tiles blanches, les autres utilisent une pièce de roue avec un empilement de pièces rondes 1x1 pour représenter les petites lampes posées sur les tables. Des coupes, des bouteilles et des tasses sont placées à différents endroits pour décorer, tout comme des luminaires sur les murs.

L’autre côté du bâtiment est conçu de la même manière, mais une des alcôves contient la scène sur laquelle jouent les musiciens Bith. À côté, on trouve l’alcôve dans laquelle Han Solo rencontre Greedo dans la fameuse scène de la fusillade « Han shot first ». Elle est globalement identique aux autres, avec une table faite d’une brique cylindrique et des fauteuils un peu plus grands pour accueillir le mécanisme qui permet d’éjecter les figurines assises en actionnant un levier placé à l’extérieur de la Cantina. Les deux sièges disposent de ce mécanisme, vous pourrez donc décider de qui tire en premier. La dernière alcôve est similaire aux autres, mais sa forme triangulaire lui permet d’accueillir seulement un fauteuil et un petit siège.

Ce côté du bâtiment dispose aussi d’une pièce supplémentaire placée derrière le bar, et qui représente la réserve de la Cantina. La notice précise que le designer a dû improviser étant donné que cette pièce n’est visible dans aucune des œuvres Star Wars. La petite pièce contient deux caisses et un présentoir avec deux bouteilles, deux flacons et un balai. Sur le mur, on trouve une affiche avec R2-D2 et C-3PO portant la mention « Wanted » en Aurebesh. La réserve dispose d’une porte coulissante qui donne sur l’extérieur.

Enfin, le bar trône au milieu du bâtiment. Majoritairement blanc et gris, le comptoir du bar se distingue du reste du bâtiment aux tons beiges. L’îlot central au centre du bar dispose de nombreux éléments de décors, comme des flacons colorés et des pièces dorées ou argentées pour les tubes qui décorent le bar. J’apprécie particulièrement la présence de pièces chromées pour représenter les têtes de droïde IG-88 intégrées à la structure tubulaire. Contre le mur, on trouve quelques bouteilles et une console représentant la caisse du bar. Derrière le comptoir, il y a un espace de deux tenons de large qui fait le tour de l’îlot central pour placer la figurine du barman au service, et une petite porte est même intégrée au bout du comptoir pour accéder à cet espace.

La cantina du set 75290: un décor riche et vivant

Les éléments du set 75290 sont tous réussis pris individuellement, mais c’est lorsqu’on les réuni que le set prend toute sa dimension: les deux maisons s’assemblent avec la Cantina pour former une petite place devant l’entrée du bar, dans laquelle on peut garer les landspeeders du set et disposer une partie des figurines. C’est là que réside la vraie réussite du set. Malgré le côté austère des décors de Tatooine dans le film et la relative simplicité de cette Cantina dans ce set, le designer a réussi à retranscrire fidèlement l’ambiance de la Cantina et à en faire un lieu vivant grâce à ses nombreux espaces et ses 21 figurines, qui permettent de recréer les scènes de film Un Nouvel Espoir.

Les 21 figurines du set 75290: une sélection riche entre figurines rares et exclusivités

Luke Skywalker en tenue de Tatooine (sw0778)

La première figurine du set est Luke Skywalker dans sa tenue de fermier de Tatooine, minifig sw0778. Il s’agit d’une des figurines les moins intéressantes du set, dans la mesure où elle est assez courante et disponible dans sept autres sets depuis 2016 (dont un calendrier de l’avent, des petits sets et un polybag). Sa présence est malgré tout appréciable: Luke Skywalker est un personnage central de la scène, et la figurine est très réussie. Le torse et les jambes sont blancs et disposent d’une tampographie simple mais très fidèle à la tenue du personnage dans le film. Au niveau des détails, le torse dispose d’une ceinture avec quelques touches argentées, et le cou est imprimé couleur chair, dans une teinte très proche du visage. Luke Skywalker est équipé d’un double visage, un tendu et l’autre détendu. Il est fourni avec son sabre laser bleu. Cette figurine a beau être courante, elle est toujours bonne à prendre si vous ne l’avez pas déjà, et sa tenue civile pourra facilement être réutilisée pour un MOC.

Wuher, le barman (sw0893)

La deuxième figurine du set est Wuher, le barman de la Cantina de Mos Eisley. Cette figurine n’est pas exclusive, mais elle est rare: elle est disponible uniquement dans ce set et dans la précédente version de la cantina, le set 75205 de 2018. Il s’agit d’une figurine assez simple mais fidèle au personnage. Elle est équipée de jambes neutres marron et d’un torse beige. La tampographie du torse représente sa tunique et le haut laisse visible sa peau dont même les poils sont tampographiés. La tête dispose d’un double visage, un énervé et un contrarié, ce qui est approprié pour le personnage. La tampographie du visage et particulièrement soignée et détaillée, avec des rides, une barbe naissante, des sourcils broussailleux et des cheveux grisonnant sur les tempes. Wuher est fourni avec un pistolet. C’est donc une très belle figurine bénéficiant d’un niveau de détail important malgré sa simplicité apparente. Wuher bénéficie d’ailleurs d’une note de présentation dans la notice: Wuher est le barman de la Cantina de Chalmun, plus communément appelée « la Cantina de Mos Eisley ». C’est un bar prisé des pilotes, contrebandiers, chasseurs de primes et renégats qui transitent par le Centre spatial.

Hrchek Kal Fas, le vendeur de droïdes Saurin (sw1130)

Avec la troisième figurine du set, on arrive sur une exclusivité: Hrchek Kal Fas. Il s’agit d’un personnage secondaire présent dans la Cantina lorsque Luke et Obi-Wan s’y rendent. Ce Saurin, une espèce cousine des Trandoshan, est un vendeur de droïdes. La figurine est très réussie, elle reprend la tête spécifique de Bossk en beige, on notera la peinture blanche sur les dents qui apporte du détail. Son torse tampographié représente un gilet beige sur une tenue verte olive. Les jambes sont gris métallisé sans tampographie. C’est donc une très jolie figurine qui fera plaisir aux collectionneurs qui pourront ajouter un nouvel alien à leur collection. Hrchek Kal Fas ne possède pas d’accessoires.

Obi-Wan Kenobi vieux, avec capuche (sw1046)

La quatrième figurine du set est Obi-Wan « Ben » Kenobi, avec son apparence âgée de l’épisode IV. Ce n’est pas une figurine exclusive, elle est également présente à l’identique dans le set 75246 Death Star Cannon. Elle représente Obi-Wan dans sa tenue d’ermite Jedi tel qu’il apparait sur Tatooine, avec sa cape à capuche marron sur sa tunique beige. La figurine est très fidèle au personnage du film, la tampgraphie du torse est détaillée avec sa tunique beige et marron dont les plis de différentes couleurs donnent une impression de relief, et sa ceinture dispose même de parties couleur or. Dommage que les jambes ne soient pas tampographiées. Obi-Wan dispose d’un seul visage particulièrement soigné avec ses rides et sa barbe grise. Au niveau des accessoires, il est fourni avec une cape marron (le tissus fin), une capuche (la nouvelle version ouverte au niveau du cou) et son sabre laser bleu. On pourra regretter l’absence d’une pièce de cheveux en plus de la capuche comme c’est parfois le cas dans d’autres sets. Une citation accompagne Obi-Wan dans la notice: « Voici le Centre spatial de Mos Eisley. Cette ville est le repaire des malandrins les plus infâmes de toute la galaxie. » – Obi-Wan Kenobi

Kabe, la Chadra-Fan (sw1129)

La cinquième figurine du set est Kabe, un alien de l’espèce Chadra-Fan. Il s’agit d’une figurine exclusive et inédite, marquant la première apparition de ce personnage dans la gamme Lego Star Wars. Les Chadra-Fan étant des êtres de petite taille, la figurine de Kabe est équipée de petites jambes orange foncé, tout comme ses bras. Le torse est blanc et représente un gilet porté sur sa tenue orange dont les motifs sont tampographiés. L’impression est de qualité et détaillée. La tête est marron, avec un seul visage, et elle est équipée d’une pièce exclusive représentant ses oreilles de chauve-souris. On notera la présence de traits imprimés pour représenter les plis de la peau des oreilles. C’est donc une très jolie figurine qui encore une fois plaira aux collectionneurs, avec une nouvelle espèce alien qui rejoint le catalogue. La notice contient une note sur cette figurine: Kabe appartient à l’espèce Chadra-Fan, des êtres sensibles ressemblant à des chauves-souris avec de grandes oreilles et des yeux noirs. Ils communiquent par des cris aigus qui constituent également un excellent moyen pour Kabe d’attirer l’attention de Wuher, le barman de la Cantina. Elle mesure seulement 1 mètre.

C-3PO, fidèle à lui-même (sw0700)

La sixième figurine du set est C-3PO, version sw0700, sortie en 2016. Cette figurine fait partie des plus courantes du set, on la trouve dans 10 autres sets dont certains à moins de 30€. Il est donc très probable que vous l’ayez déjà dans votre collection. Sa présence est néanmoins justifiée, C-3PO et R2-D2 accompagnant Luke et Obi-Wan dans la scène tout en étant recherchés par les Stormtroopers. Il n’y a pas grand-chose à dire dessus, c’est une belle figurine très fidèle au droïde du film, avec une tampographie détaillée. Il ne s’agit cependant pas de la meilleure version, Lego en a sorti une avec bras tampographiés en 2022.

R2-D2, le droïde le plus courant de la gamme (sw1085)

Après C-3PO, le set inclue bien-sûr R2-D2, le droïde astromech. Comme ce dernier, R2-D2 n’est pas exclusif, cette version sw1085 se retrouve dans cinq autres sets, mais il reste également très proche des autres versions récentes, la seule différence se situant dans les détails tampographiés. Comme C-3PO, une meilleure version est sortie en 2022, avec le dos enfin tampographié. Sa présence dans ce set est justifiée, mais c’est de loin la figurine la moins intéressante. Il est également dommage que la tampographie du dôme ne soit pas droite, c’est une problème de fabrication récurrent sur cette pièce.

Capitaine Sandtrooper, épaulière orange (sw1132)

La figurine suivante est un Sandtrooper, la version des Stormtroopers équipée pour les conditions désertiques. Il y en a deux dans le set, chacun ayant une épaulière et un visage différent. Les deux sont exclusives à ce cet grâce à leurs accessoires, les pièces de l’armure étant également disponibles dans d’autres sets. La minifig sw1132 à épaulière orange représente un Sandtrooper Capitaine. L’armure utilise les mêmes pièces que les Stormtroopers habituels, dont le casque moulé en bi-injection, mais celles-ci sont tampographiées avec des tâches beiges représentant la poussière du sable de Tatooine. Le torse dispose aussi d’une poche de munitions imprimée. Au niveau des accessoires, le Sandtrooper dispose d’un paquetage brick built dans le dos, avec un clip permettant de ranger son blaster. C’est donc une très belle figurine, très désirable pour un collectionneur: les tâches de sable et l’épaulière en tissus apportent une touche de réalisme et un côté premium très appréciable. La notice contient d’ailleurs une note sur cette figurine : « Sandtroopers » est le surnom des Stormtroopers déployés dans les mondes désertiques. À première vue, leur armure ressemble à celle des Stormtrooper, mais elle est équipée de dispositifs de refroidissement, d’un casque à filtre anti-sable et d’un sac à dos de survie contenant de l’eau et des rations supplémentaires. Dans Star Wars : Un nouvel espoir, ils se déplacent dans le désert à dos de dewbacks, des créatures natives de Tatooine, à la recherche des plans perdus de l’Étoile Noire.

Ponda Baba (sw1124)

Le set contient une figurine de Ponda Baba, l’aqualish qui s’en prend à Luke dans la Cantina et finit le bras tranché par Obi-Wan. Il s’agit d’une figurine exclusive d’un personnage inédit qui fait ici sa première apparition chez Lego. La figurine dispose de jambes marron neutres et d’un torse orange représentant une veste sur un haut beige. La tête utilise bien-sûr une pièce exclusive grise avec les yeux et la bouche peints. Ponda Baba est équipé d’un pistolet. Encore une fois, cette figurine exclusive contribue à l’intérêt du set pour les collectionneurs. Il est toujours plaisant d’avoir un des nombreux aliens de Star Wars pour peupler un diorama de manière originale.

Associé et ami du docteur Evazan, Ponda Baba est un voyou Aqualish qui faisait par le passé du trafic pour Jabba le Hutt. Cherchant à tromper l’ennui, Ponda a mal choisi son adversaire et a fini avec un bras en moins.

Docteur Cornelius Evazan (sw1125)

Ponda Baba est bien-sûr accompagné de son associé, le docteur Cornelius Evazan. Là aussi, il s’agit d’une figurine exclusive et inédite. Elle est bien réalisée, avec un torse qui reproduit ses vêtements abimés et un visage reconnaissable avec ses difformités. La pièce de cheveux grise est également bien choisie, et la tête dispose de deux expressions. Encore une fois, dommage que les jambes soient neutres. Evazan dispose aussi d’une annotation dans la notice:

Croyez-le ou non, Cornelius Evazan est bien médecin. Autrefois chirurgien prometteur, il est finalement devenu célèbre pour les expériences médicales tordues qu’il réalisait sur ses patients. Il a été condamné à mort dans 12 systèmes.

Les musiciens Bith (sw0554)

On ne peut pas faire un set de la Cantina de Mos Eisley digne de ce nom sans inclure les musiciens Bith. Le set 75290 en contient trois exemplaires. Ces figurines ne sont pas exclusives, elles se trouvaient déjà dans le set 75052 de 2014 qui en contenait également trois. Les figurines des Bith sont simples mais réussies: jambes grises neutres et torse noir sobrement tampographié, tout se joue au niveau de la tête qui bénéficie d’une pièce moulée spécifique, avec peinture au niveau du visage, et quelques touches de peinture sur le crâne pour plus de réalisme. Les trois musiciens Bith sont identiques, à l’exception de leurs instruments de musique. Je suis très content de la présence de ces figurines très réussies de personnages incontournables bien que secondaires. La notice inclue une note sur la présentation des Bith: Le nom officiel du groupe de Biths de la Cantina est Figrin D’an et les Modal Nodes. Mené par Figrin D’an, le groupe compte également Nalan Cheel, Doukk Na’ts, Tedn Dahai, Tech M’or, Ickabel G’ont et Sun’il Ei’de. Leur plus grand succès est « Mad About Me ».

Momaw Nadon l’Ithorien (sw1128)

La figurine suivante du set 75290 est exclusive, il s’agit de Momaw Nadon, un Ithorien client de la Cantina. Il ne s’agit pas du premier membre de cette espèce à apparaître dans un set, il y avait eu le Maître Jedi Ithorien dans le set 75051 de 2014, avec qui il partage la même pièce de tête. Il s’agit d’une très belle figurine, disposant d’une tampographie de grande qualité et plein de détails, sur le torse comme sur les jambes dont même les doigts de pieds sont représentés, et la tête moulée est très fidèle au personnage du film. Il est donc particulièrement satisfaisant que les designers aient pensé à inclure ce personnage dans le set, apportant une touche d’originalité supplémentaire à la sélection de figurines. À son sujet, la notice indique: Momaw Nadon, également connu sous le nom de « tête de marteau », est un Ithorien et un sympathisant des rebelles. Il a été banni de sa planète natale, Ithor, après avoir été contraint de révéler les secrets agricoles de son espèce à l’Empire. Il cultive un jardin secret dans les montagnes, au sud du Centre spatial de Mos Eisley.

Han Solo, version episode IV (sw0771)

Tout comme les Bith, on ne peut pas faire un set de la Cantina sans inclure la scène où Han Solo tire sur Greedo. Le set 75290 contient donc une figurine de Han Solo, dans sa version épisode IV représentant la tenue qu’il porte dans le film. Cette figurine n’est pas exclusive, on la trouve dans trois autres sets dont la précédente version de la Cantina de 2018 et le Microfighter Faucon Millenium de 2021. C’est une très belle figurine, particulièrement fidèle au personnage. Le torse noir représente son gilet sur sa chemise blanche, et ses jambes bleu foncé sont tampographiées avec sa ceinture et son holster. Malheureusement, le blanc de la chemise et surtout la couleur chair du cou sont un peu ternes à cause de l’impression sur plastique noir, comme souvent dans ce cas. La pièce de cheveux bruns est bien choisie et l’expression du double visage fidèle à l’esprit de Han Solo.

Greedo (sw0898)

Pour compléter la scène, le set inclue bien-sûr une figurine de Greedo. Comme Han Solo, elle n’est pas exclusive, on la trouve elle aussi dans la Cantina de 2018. C’est là aussi une très belle figurine. La couleur bleu eau et orange la distingue dans le décor sable du set, et la tampographie est très détaillée avec une ceinture et holster sur les jambes, et une veste de pilote sur le torse. Il y a même des touches argentées sur la ceinture et le holster. La tête vert olive utilise une pièce spécifique, enrichie par une très belle impression au niveau des yeux bleu foncé parsemés de touches brillantes pour évoquer ses yeux de mouche. Cette figurine de Greedo est très réussie, et il est plaisant pour un collectionneur d’avoir les personnages d’une scène iconique du film.

Labria, le Dévaronien (Kardue'sai'Malloc) (sw1126)

On continue avec les figurines inédites et exclusives des clients de la cantina avec Labria, qui marque la première apparition d’un Dévaronien dans la gamme Lego Star Wars. Le corps de la figurine est assez simple, avec des jambes noires et un torse gris foncé métallisé dont la tampographie représente une écharpe sur sa tunique. C’est au niveau de la tête que se situe la nouveauté. La figurine utilise une tête normale de couleur orange foncé avec deux expressions, dont une avec un sourire aux dents visibles. Les cornes caractéristiques des Dévaroniens sont ajoutées via une pièce spécifique qui prend place sur la tête. L’effet est globalement réussi vu de loin, mais si on rentre dans les détails, je trouve que cette pièce donne l’impression qu’il s’agit d’un casque à cause de la bordure au niveau du front. Peut-être qu’une pièce moulée de tête entière aurait été préférable. Malgré ce petit défaut, ça reste une très belle figurine qui diversifiera ma collection avec une nouvelle espèce d’alien de Star Wars. Une note de présentation du personnage est incluse dans la notice: Kardue’Sai’Malloc est un Dévaronien dont la tête a été chèrement mise à prix. À Dévaron, sa planète d’origine, il était un cruel capitaine de l’armée ayant commis des crimes meurtriers. Il tente désormais d’échapper à son passé en se cachant sur Tatooine et en se faisant appeler « Labria ».

Chewbacca, le même que d’habitude (sw0532)

Han Solo est bien-sûr accompagné de son copilote Chewbacca. Il ne s’agit pas d’une figurine exclusive, on la trouve dans 13 autres sets sortis depuis 2014, et la plupart des collectionneurs en ont déjà un exemplaire. Il n’y a pas grand-chose à dire de plus à son sujet, la figurine est fidèle au personnage, avec ses poils peints sur le visage et les jambes. Chewbacca est comme d’habitude fourni avec son arbalète lance-tenons.

Sandtrooper, épaulière noire (sw1131)

La figurine suivante est celle du deuxième Sandtrooper. Elle est identique à la précédente à l’exception du visage sous le casque et de l’épaulière noire au lieu d’orange. Mon avis sera donc le même que pour la sw1132: une très belle figurine détaillée et haut de gamme avec sa pièce de tissus. Dommage que le paquetage soit le même sur les deux Sandtroopers du set, même si c’est logique.

Marchand Jawa (sw0897)

Le set contenant une boutique de ferraille, il inclue également un marchand Jawa avec la figurine sw0897. Elle n’est pas exclusive, on la trouve dans trois autres sets. C’est une figurine simple mais fidèle à l’apparence des Jawas du film, avec sa capuche (ancien modèle) sur sa tête noire aux yeux jaunes et son torse marron tampographié avec des bandoulières à poches. Le Jawa du set est équipé d’un blaster à ion, fait d’une pièce de mégaphone avec un tenon bleu transparent au bout, comme les armes des toutes premières figurines Lego Star Wars.

Garindan, l’epions Kubaz (sw1127)

On termine la review avec la dernière figurine du set, Garindan, l’espion Kubaz qui informe l’Empire de la présence des droïdes recherchés. Il s’agit d’une figurine exclusive d’un personnage inédit, marquant la première apparition d’un Kubaz dans la gamme Lego Star Wars. La figurine est très réussie et fidèle au personnage du film. Sa tenue gris foncé ressemble à celle des officiers impériaux, et il est équipé d’une cape noire avec capuche (utilisant la nouvelle pièce). Son nez caractéristique de l’espèce Kubaz et ses yeux sont réalisés à l’aide d’une pièce spécifique qui se place sur le cou, complétée par une tête de minifig classique, ce qui permet l’utilisation de la capuche standard. Encore une fois, je suis très content de la présence et de la qualité de cette figurine. La notice contient une note à son sujet: Garindan est un représentant de l’espèce Kubaz à longue trompe de la planète Kubindi. Pendant la guerre civile galactique, il gagnait sa vie en tant qu’informateur de l’Empire. Dans Star Wars : Un nouvel espoir, il suit R2-D2 et C-3PO jusqu’à la plateforme d’accostage 94 où ils parviennent de justesse à s’échapper à bord du Faucon Millenium.

Mon avis sur le set Lego Star Wars 75290 Cantina de Mos Eisley

Vous vous en doutez si vous avez lu la review jusqu’ici, j’adore ce set. C’est le plus gros set de ma collection jusqu’à présent, et je ne regrette pas son achat. Le set 75290 est une vraie réussite, peut-être un des meilleurs sets de la gamme. Le designer a fait un travail formidable pour réaliser un bâtiment complet (ce n’est pas souvent le cas), à la finition exemplaire, et accompagné de nombreux éléments de décor tous réussis qui donnent une impression d’exhaustivité au set.

Au-delà de la qualité du set lui-même, l’autre point fort du set est bien-sûr la sélection de figurines: 21 minifigs sont incluses, dont 9 sont exclusives à ce set. Cette sélection de figurines brille également par sa variété, avec 11 espèces représentées dont quatre inédites (cinq si on compte la sous-espèce de Trandoshan). Il y a largement de quoi peupler vos dioramas Tatooine et diversifier votre collection de figurines Lego Star Wars. Mon seul regret porte sur l’absence de tampographie sur les jambes de la moitié des figurines.

En conclusion, je ne peux que vous recommander l’achat de ce set. Quand je l’ai pris, il était vendu à 349,99€ pour 3187 pièces soit 11 centimes la pièce, ce qui est très bon pour du Star Wars. Depuis, le prix du set a augmenté à 399,99€, soit 12,5 centimes la pièce, ce qui reste correct. Si vous ne l’avez pas déjà pris, je vous conseille quand même l’achat de ce set malgré l’augmentation du prix. Même maintenant, la qualité du set vaut largement le prix demandé.

  • Une sélection de figurines incroyable: 21 minifigs dont 9 exclusives, représentant 11 espèces dont 4 font leur première apparition dans la gamme
  • La qualité de la construction qui reproduit très bien l’ambiance du film
  • Les éléments de décor tous réussis, qui permettent de reproduire un petit bout de Mos Eisley
  • Dommage que 10 des 23 figurines n’aient pas de jambes tampographiées
  • La maison ouverte à l’arrière contrairement aux autres bâtiments
Temple of Bricks

Collectionneur de Lego Star Wars, j'ai créé ce site pour partager ma passion et aider les AFOLs à acheter leurs sets et minifigs moins cher

Autres articles de cette catégorie

Test du set Lego Icons 10275 Le Pavillon des Elfes

Pour ce Noël 2022, voici la review du très réussi set 10275 Le Pavillon des Elfes, de la Winter Village Collection de Lego Icons/Creator Expert!

lire l'article

Test du set Lego Star Wars 75302 Navette Impériale

La review de la dernière version de la navette Impériale sortie en 2021. Avec seulement 660 pièces, elle fait partie des sets simplifiés des classiques de la gamme avec le X-Wing, le TIE et le Slave 1

lire l'article

Test du set Lego Harry Potter 76401 La cour de Poudlard: le sauvetage de Sirius

Nouvelle review d'un des sets Lego Harry Potter de Poudlard modulaire, avec le 76401 Sauvetage de Sirius Black

lire l'article