Test du set Lego Ninjago 71721 Le Dragon du Sorcier au Crâne

Le set 71721 Le Dragon du Sorcier au Crâne

Dans cette nouvelle review Lego, on repart du côté de la gamme Ninjago pour s’intéresser au set 71721 Le Dragon du Sorcier au Crâne. Ce set de 1016 pièces vendu par Lego au prix de 84,99€ est de deuxième et plus gros dragon de la vague de sets Lego Ninjago sortis en juin 2020 à l’occasion de la 13ème saison de la série animée Ninjago, Le Maître de la Montagne.

Contrairement au set 71718 Le dragon de Wu, dont la review est disponible sur le blog, le set Lego Ninjago 71721 met en scène un dragon beaucoup plus imposant, celui du Sorcier au Crâne, l’antagoniste de la saison 13 de Ninjago. La boîte permet d’assembler le dragon, deux parties de décors et six minifigs.

Les deux morceaux de décors ne sont pas là par hasard : ils sont prévus pour s’assembler avec ceux fournis dans les autres sets de la vague, pour former un plateau de jeu de rôle dans lequel les figurines pourront évoluer. D’ailleurs, des accessoires sont fournis pour être utilisés dans ce jeu, comme une toupie servant de dé et des supports pour les figurines permettant d’indiquer le nombre de points de vie.

La boîte du set Lego Ninjago 71721

La boîte du set 71721 Le Dragon du Sorcier au Crâne est identique à celles des autres sets sortis au même moment. Elle met en scène le contenu du set sur un fond volcanique à dominante rouge et présente les fonctionnalités du set sur la face arrière. On retrouve également les habituels encarts pour présenter les figurines du set, auxquels s’ajoute un encadré avec la mention « Game experience inside » qui fait référence au jeu de rôle associé au set.

Construction et inventaire du set Lego 71721

La boîte contient huit sachets de pièces numérotés qui contiennent les 1016 pièces du set, un épais livret d’instructions de 200 pages, un dépliant présentant le jeu de rôle et servant de plateau, et une petite planche de stickers.

Les deux premiers sachets de pièces permettent d’assembler les deux parties du décors, et les six autres sont consacrés à la construction du dragon, en commençant par le corps auquel s’ajouteront les pattes, la queue, les ailes puis la tête pour finir. La construction est dans la norme, sans difficultés particulières.

Au niveau de l’inventaire, on retrouve principalement des pièces blanches et grises pour le dragon, accompagnées par des touches de vert pomme, et de l’orange pour la base du décor. Le set 71721 propose quelques pièces exclusives, et un certain nombre d’autres peu courantes dans cette couleur. L’inventaire complet est disponible sur Bricklink

La review du set Lego Ninjago 71721 Le Dragon du Sorcier au Crâne

Le chemin de lave, un élément à assembler au reste des sets

La première construction du set 71721 est un décor représentant un chemin de rochers au-dessus de la lave, avec au centre une partie pivotante permettant de déplacer les figurines d’un bord à l’autre, pour atteindre une sorte de ruine où elles peuvent récupérer un point de vie.

Cette construction est plutôt minimaliste, seul un crâne posé sur la colonne centrale, deux arches et un cristal bleu apportent un peu de détails. Cette partie du set est donc d’un intérêt limité, mais son existence se justifie par son inclusion dans le parcours à assembler en réunissant le contenu des différents sets de la gamme pour constituer le plateau du jeu de rôle. Dans ce but, le designer l’a doté de clips pour le connecter aux autres parties de décor, et de plaques grises 2x2 représentant les cases sur lesquelles les figurines doivent se déplacer, certaines d’entre elles étant munies de stickers pour indiquer ce que les joueurs doivent faire. Ce sont d'ailleurs les seuls stickers du set avec les quatres à placer sur les bannières du dragon. Ce décor, aussi simple soit-il, a le mérite d’allonger un peu le parcours des figurines dans le jeu, en leur permettant de faire un détour via la partie pivotante, le but étant d’accéder à la plateforme du cristal bleu pour y récupérer un point de vie représenté par une tile 1x1 en forme de cœur pouvant être basculée une fois récupéré.

Le piège de la statue, une construction intéressante pour sa fonctionalité

Les pièces fournies dans le deuxième sachet permettent d’assembler le deuxième décor du set : une sorte d’île où se trouvent une statue et un support contenant la lame d’ivoire de la délivrance, une des deux épées fournies dans les sets de cette gamme.

Contrairement à la première construction, celle-ci est plus intéressante visuellement. Toujours construite sur une base de plaques orange, la partie rocheuse est plus épaisse et présente une structure en escalier qui donne du volume à l’ensemble, et une statue complète le décor. La statue est réalisée simplement avec une figurine entièrement grise équipée d’une armure, d’un bouclier et d’une hache, mais le résultat est convaincant.

Ce deuxième morceau de décors reprend le principe du premier avec des plaques portant des autocollants pour représenter les emplacements des personnages lors du jeu, ainsi qu’une fonctionnalité de piège très réussie. Une des plaques « étape » sur laquelle on peut poser une des figurines repose sur une plaque articulée dont l’extrémité arrive sous la base de la statue, elle aussi mobile, le principe étant de faire levier pour faire basculer la statue. Et ça fonctionne très bien, il suffit d’une légère pression sur la plaque pour que la statue bascule et vienne frapper la figurine avec sa hache.

Le dragon du Sorcier au Crâne, une réussite

Si j’ai acheté ce set, ce n’est pas pour le décor, mais bien pour son principal contenu, le dragon. Et je ne suis pas déçu. Le dragon une fois monté est particulièrement imposant : il mesure 55 cm de long et 45 cm de large avec les ailes déployées, ce qui en fait un des plus grands chez Lego.

Mais sa principale qualité réside dans le niveau de détails du modèle, qui est particulièrement élevé pour un set dont la gamme et le prix le destinent initialement plus à des enfants qu’à des collectionneurs. Le designer du set a choisi de proposer un dragon mort vivant à l’aspect squelettique, dans un style plus médiéval que l’habituel thème asiatique de la gamme, et le résultat est particulièrement convaincant. L’aspect squelettique est très réussi grâce à l’utilisation intensive de pièces Lego à pointes, angles ou pentes, de simples cornes pour représenter les griffes et la cage thoracique aux capots de voiture à ailerons pour les vertèbres de la queue. L’ensemble rend le dragon crédible et menaçant, et aucune couleur inopportune ne vient gâcher l’aspect de la créature : le dragon est entièrement blanc à l’exception de la colonne vertébrale gris foncé et du noir des ailes et griffes. Des touches de vert pomme et vert translucide sont présentes le long du corps, notamment dans la bouche et la cage thoracique, pour rappeler la magie qui anime le dragon mort vivant.

La tête du dragon n’utilise pas une seule pièce moulée comme c’est souvent le cas, mais elle est à construire en briques Lego. Je préfère cette solution, notamment sur un dragon de cette taille où il est possible d’atteindre un bon rendu sans dénaturer la construction Lego avec une trop grosse pièce. Elle est construite autour d’une brique 2x2 tampographiée des deux côtés représentant les yeux, entourée de diverses pièces à angle et de cornes placées sur des pièce articulées afin de donner à l’ensemble une forme plus organique tout en permettant de les positionner comme souhaité pour changer l’expression du dragon. La mâchoire et le cou sont articulés et l’amplitude de mouvement permise vous permettra de donner au dragon des poses variées.

Le corps du dragon constitue l’essentiel de la construction et se compose principalement de la colonne vertébrale grise et de la cage thoracique. La colonne vertébrale dispose d’un emplacement pour mettre la figurine du sorcier au crâne au niveau des épaules, juste devant les deux bannières qui équipent beaucoup de dragons de la gamme (elles portent des autocollants avec le symbole du Sorcier au Crâne). Deux lance-tenons multi-coups sont placés à la base des ailes, ils permettent d’expulser en rafale les trois ou quatre tiles 1x1 qu’on peut y loger en appuyant sur l’axe Technic qui dépasse. La cage thoracique dispose d’un mécanisme simple qui permet de l’ouvrir en appuyant sur le dos du dragon pour larguer une sphère verte translucide contenant des araignées et des os. Le levier qui actionne le mécanisme est très bien intégré et de même couleur que le dos, il ne nuit pas à l’apparence du dragon. D’après les visuels du set, la sphère est censée s’ouvrir à l’impact pour libérer son contenu, mais ça ne marchera que si vous avez à peine emboité les deux parties de la sphère.

La queue du dragon est constituée de trois tronçons articulés dont la construction reprend le principe des vertèbres de la base du dos avec les ailerons de voiture. Contrairement à certains autres dragons Ninjago de même taille, il n’y a pas de mécanisme pour la faire battre, elle bouge librement selon la position du dragon. Il faudra d’ailleurs veiller à ce qui l’arrière du dragon soit légèrement incliné vers le bas si vous ne voulez pas que la gravité replie la queue sur le côté lorsque vous l’exposez.

Les pattes du dragon sont particulièrement détaillées, notamment les pattes avant, plus grosses que les pattes arrière. Leur construction combine les pièces Lego arrondies pour le côté organique et les pièces à pointe pour l’aspect squelettique. Les quatre pattes disposent de deux articulations chacune, dont une au niveau des poignets, mais les pattes avant sont articulées au niveau du coude et pas de l’épaule. C’est dommage car cela réduit la mobilité du dragon, mais ça l’empêche aussi de s’effondrer sous son propre poids. Les mains et les pieds n’utilisent pas de méta-pièce comme certains dragons de la gamme, mais sont entièrement construits avec des pièces Lego. Ils disposent de trois griffes articulées et d’une fixe à l’arrière.

Les ailes sont construites avec une structure de pièces Lego Technic recouverte d’une pièce de tissus noire avec os imprimés en blanc. C’est simple et efficace, et le code couleur du dragon permet d’utiliser les pièces Technic noires sans nuire à la cohérence visuelle. Les branches de la structure des ailes sont terminées par des griffes qui, associées aux découpes dans les ailes, renforcent l’aspect menaçant du dragon. Certains auraient préféré des pièces de vinyle à la place du tissu pour plus de solidité à long terme, mais je trouve que le tissu se prête mieux à la thématique de ce dragon. Les ailes sont reliées au corps par deux rotules qui permettent de les orienter, et même de les replier le long du corps. C’est un bon point car ce n’est pas souvent le cas sur ce genre de set. En revanche, il ne sera pas possible de les mettre totalement à l’horizontal car une butée au niveau des épaules est prévue pour empêcher les ailes de descendre trop bas sous leur propre poids.

La review des figurines du set Lego Ninjago 71721 Le Dragon du Sorcier au Crane

Six minifigs Lego accompagnent ce set. Leur répartition est équilibrée avec trois héros et trois antagonistes dont deux guerriers éveillés identiques. Malheureusement, aucune de ces figurines n’est exclusive, on les retrouve toutes dans au moins un autre set de la gamme.

La figurine de Héro Jay (njo601)

La première figurine du set est Héro Jay, la mention « héro » venant du fait qu’il porte une armure de style médiéval en plus de sa tenue de Ninja bleue habituelle. Elle est représentée par une impression en gris métallisé sur le torse (avec un beau motif en spirale) et par une pièce d’épaulière asymétrique qui recouvre son épaule droite. L’ensemble évoque les gladiateurs dont certains étaient équipés de ce type d’armure. La pièce d’épaulière possède un tenon dans le dos qui reçoit un clip afin d’y fixer un accessoire. Ce clip est couleur or alors que l’armure est argent, ce qui est dommage, mais on peut toujours l’enlever. La tête de Jay possède deux, visages, avec les classiques content/énervé, et elle est protégée par le traditionnel capuchon des ninjas dont la face avant est équipée d’une partie de heaume du même gris métallisé que l’armure, réalisée en bi-injection pour un résultat de qualité.

Au niveau des armes, Jay est équipé d’un fléau brick built très convaincant, et d’un très beau bouclier gris métallisé avec une tête de dragon imprimée.

Cette figurine de Jay est donc une réussite, avec un excellent niveau de détail faisant appel au savoir-faire de Lego dans ses diverses techniques de fabrication.

La figurine de Héro Nya (njo604)

La figurine de Héro Nya est assez proche de celle de Jay. Elle est basée sur le même principe d’amure recouvrant la tenue de base avec l’épaulière, le heaume et le bouclier, mais elle se distingue dans les détails imprimés sur le corps : le torse reçoit une impression d’armure avec forme et motifs différents (cette fois des lignes bleues) et une partie en fourrure qui dépasse de l’armure, et les jambes ont une impression évoquant une côte de mailles.

Si le bouclier est identique, Nya est équipée d’une lance faite de trois pièces Lego avec une pointe dorée, et son casque est composé de deux gris différents.

Bien que cette figurine soit plus sobre que celle de Jay avec son arme plus simple et sa couleur grise moins voyante, elle compense par la qualité des détails imprimés sur le corps. Elle dispose également d’un double visage.

La figurine de Héro Kai (njo605)

Même principe que les deux autres avec Héro Kay qui reprend les mêmes accessoires, mais cette fois couleur or. Lego a fait l’effort de nous proposer la pièce d’épaulière, le casque avec heaume intégré et même le bouclier couleur or alors qu’ils sont argentés sur les autres figurines du set. Le corps lui aussi possède une impression unique, avec une armure avec une tête de lion gravée, dont le motif est repris sur le bouclier. Une épée faite de trois pièces complète la figurine.

Tout comme les deux autres, cette figurine de Kai est très bien réalisée et se paye le luxe de pièces et impressions uniques.

La figurine du Guerrier éveillé (njo608)

Fournie en deux exemplaires dans le set, cette figurine n’utilise pas le corps classique des minifigs Lego mais des pièces de squelette Lego en noir. La tête utilise la même pièce que le crâne tenu par le sorcier et que celui posé sur la colonne de la première construction du set, mais cette fois-ci en noir avec les yeux et la bouche tampographiés en vert clair pour un effet fantomatique. Niveaux accessoires, les guerriers éveillés sont équipés d’un casque portant un os et d’épaulières, le tout en noir également. Un sabre gris métallisé complète le tout. Bien que simple, la figurine est plutôt réussie et fidèle aux personnages vus dans la série animée Ninjago. Néanmoins, elle est assez générique pour pouvoir être utilisée hors contexte, comme par exemple dans un MOC médiéval fantastique.

La figurine du Sorcier au Crâne (njo607)

On termine la review des figurines du set par le Sorcier au Crâne, l’antagoniste principal de la saison Ninjago dont le set 71721 est issu. Comme souvent avec les ennemis de la gamme, Lego a mis le paquet sur cette figurine, et sa qualité compense la simplicité des guerriers éveillés. La figurine au corps noir possède une très belle impression de tunique verte avec des cordes entrelacées et des caractères japonais. Les jambes sont ici remplacées par une pièce de robe, dont le motif est bien aligné avec celui du torse. La tête du Sorcier au Crâne est noire, avec un visage imprimé (pas de double visage) dont le style évoque les masques de samurai, et elle porte un masque blanc et un chapeau qui forment une seule et même pièce réalisée en bi-injection plastique pour un résultat très réussi. La figurine ne possède pas d’armes mais tient à la main un crâne magique qui utilise la même pièce que la tête des guerriers éveillés, mais cette fois en vert clair. La pièce est très bien réalisée, notamment au niveau des détails de l’impression de la bouche et des yeux. Deux ailes noires fixées dans le dos du sorcier complètent la figurine.

Le jeu de rôle inclu dans le set

Au fil des années, Lego a tenté, avec plus ou moins de succès, de proposer des concepts permettant d’étoffer les possibilités de jeu offertes par les sets, des jeux de société classiques aux jeux en réalité augmenté de la gamme Hidden Side, et plus récemment par la gamme Mario qui associe constructions en briques Lego et jeu électronique. Dans la gamme Ninjago de 2020, Lego fait une nouvelle tentative en proposant cette fois un jeu de rôle. Le concept consiste à utiliser le contenu du set, notamment les figurines, pour les faire évoluer sur un plateau consistant en un parcours où différentes actions et décisions seront nécessaires pour atteindre un objectif.

Concrètement, cela se traduit par la présence dans la boite d’une pièce de toupie dont les faces servent de dés pour décider des actions de jeu, de deux supports pour figurines possédant des marqueurs de points de vie, et d’un « plateau de jeu ». Étant donné que ce plateau est censé être assemblé en utilisant le contenu de tous les sets de la vague Ninjago 2020 sauf un, Lego inclue dans chaque set concerné un dépliant représentant un labyrinthe, qui permettra à ceux n’ayant pas acheté tous les sets de jouer quand même. Ce dépliant indique également quelques règles sous forme de pictogramme, et porte un QR code renvoyant vers une page dédiée du site Lego où vous pourrez télécharger un kit de jeu contenant des règles détaillées et les scénarios du jeu.

Habituellement, je ne suis pas emballé quand Lego s’éloigne de son concept pour proposer des sets hybrides Lego/jeu qui se révèlent au final mauvais sur les deux aspects et souvent inutilement chers. Mais dans le cas présent je trouve l’initiative de proposer ce jeu de rôle plutôt bonne. Quelques pièces de plus dans la boite, un dépliant et un Pdf à télécharger permettent d’allonger la durée de vie et l’intérêt du set sans faire de compromis sur la qualité de la construction et de l'expérience Lego, et sans augmenter artificiellement le prix avec une application ou de l’électronique.

Mon avis sur le set 71721 Le Dragon du Sorcier au Crâne

Dans ma précédente review Ninjago, j’avais beaucoup aimé le dragon de Wu pour sa bonne finition et son rapport qualité prix. Le set 71721 Le Dragon du Sorcier au Crâne renouvelle ces qualités dans un set beaucoup plus gros et plus désirable. Pour moi, c’est un quasi sans faute. Le dragon est très bien réalisé, probablement un des meilleurs de la gamme Ninjago, avec une finition irréprochable et crédible qui compense largement le manque de mobilité au niveau des épaules. Certains fans de Ninjago pourront trouver qu’il manque du style propre à la gamme, mais cela peut lui permettre de plaire à un public plus large. Son style plus médiéval qu’asiatique lui donne toute sa place dans un diorama Castle, et le côté mort vivant n’est pas sans rappeler la fin de Game of Thrones.

Les deux constructions qui accompagnent le dragon, bien que simples, restent intéressantes, notamment celle avec la statue, et les six figurines sont de grande qualité tant au niveau des accessoires que du détail des impressions.

Ce set est mon coup de cœur de la gamme Ninjago 2020. Pas besoin d’être fan de Ninjago pour l’apprécier. Avec sa finition de haut niveau pour ce type de set, il a toute sa place dans la collection d’un AFOL et fera une belle impression sur vos étagères. Il conviendra également parfaitement pour faire un cadeau à un enfant, entre la qualité de la construction, le côté imposant du dragon et les différentes possibilités de jeu offertes par le contenu du set.
Proposé à 84,99€ chez Lego pour 1016 pièces, mais trouvable à moins de 70€ chez les revendeurs, n’attendez pas pour l’acheter, les dragons Ninjago ont tendance à prendre de la valeur rapidement après la fin de leur commercialisation.

  • Le niveau de détail et la finition du dragon
  • La qualité des figurines et de leurs accessoires
  • Le concept de jeu inclu dans le set: prolonge sa durée de vie sans faire de compromis sur la construction ou le prix
  • Pas de figurine exclusive dans le set
  • La mobilité limitée des épaules, bien qu'elle reste meilleure que sur la plupart des sets
  • Seulement deux supports pour six figurines, il faudra improviser si vous souhaitez tester le jeu de rôle avec le contenu du set
Temple of Bricks

Collectionneur de Lego Star Wars, j'ai créé ce site pour partager ma passion et aider les AFOLs à acheter leurs sets et minifigs moins cher

Autres articles de cette catégorie

Test du set Lego Harry Potter 76394 Fumseck, le phénix de Dumbledore

La review du deuxième oiseau articulé de la gamme Harry Potter avec Fumseck, le phénix de Dumbledore qui succède à Hedwige

lire l'article

Test du set Lego Star Wars 75298 Microfighter AT-AT contre Tauntaun

La review du pack de Microfighter de 2021 avec un Tauntaun à construire et un AT-AT miniature, accompagnés par deux belles figurines

lire l'article

Review du set Lego Star Wars 75280 Les Soldats Clones de la 501ème Légion

La review du très attendu set Lego Star Wars 75280 avec les soldats clones de la 501ème Légion

lire l'article